Menu

Société Publié

Sti Fadma : L'imam d'une mosquée condamné à 5 ans de prison pour viol de mineures  

Temps de lecture: 1'
Sti Fadma, chef-lieu de la commune rurale portant le même nom / Photo d’illustration

La Chambre criminelle de première instance près la cour d’appel de Marrakech a condamné cette semaine l’imam d’une mosquée de la commune rurale de Sti Fadma (province Al Houaz) à cinq ans de prison ferme.

L’individu a été accusé de viol avec violence à l’encontre de six mineures âgées de 8 à 16 ans, ayant entraîné la défloration de l’une d’elle, rapporte ce vendredi le média Alyaoum 24.

La cour l’a également condamné à une amende de 30 000 dirhams pour la victime la plus âgée et à 10 000 dirhams pour chacune des cinq filles. Il doit également payer un dirham symbolique à l’association nationale de défense des droits de l’Homme qui s’était mobilisée en tant que partie civile dans cette affaire.

Lors de son audience, l’imam du douar de Helouan a maintenu sa position exprimée lors de son interpellation, clamant son innocence. Dans cette affaire, deux victimes présumées l’auraient blanchi, niant tout harcèlement sexuel ou viol.

La Gendarmerie royale avait arrêté, en mai dernier, l’imam suite aux révélations de l’une de ses victimes, soutenue par les parents des autres filles. «Âgé d’environ 45 ans, il appelle à la prière et conduit les prières du douar Helouan, commune de Sti Fatma dans la province d’Al Haouz. Il remplaçait parfois les prêcheurs de la prière du vendredi, sans oublier qu’il donne des cours aux enfants dans la mosquée», avait indiqué en mai l’association Touche pas à mon enfant.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com