Menu

Politique Publié

Arabie-saoudite et Sahara : Le quotidien Al Riyadh tente de corriger les écarts d’Al Arabiya

Une semaine après le reportage pro-Polisario de la chaîne Al Arabiya, un autre média saoudien couvre d’éloges la politique menée par le roi Mohammed VI sur la question du Sahara.

Temps de lecture: 2'
DR

Sur la question du Sahara, l’Arabie saoudite du prince héritier Mohamed Ben Salman navigue à vue. Le quotidien Al Riyadh connu pour sa proximité avec les autorités du royaume wahhabite vient de publier un article en faveur du Maroc, dans son édition du jeudi 7 février.

La couleur est annoncée dès le titre : «Le Sahara marocain : entre la légitimité historique et la légalité juridique». Un titre identique au livre écrit quelques années auparavant par l’universitaire Hassan El Khattabi. Le journal saoudien n’hésite pas d’ailleurs à qualifier le Polisario de mouvement «séparatiste». Et d’enchainer en couvrant d’éloges les actions «efficaces et proactives» entreprises par le roi Mohammed VI pour défendre «la ferme conviction du peuple marocain en ses droits nationaux et son intégrité territoriale, étayés en cela par des preuves historiques en vue de résoudre le différend du Sahara marocain».

Al Riyadh pointe les «plumes» ayant cédé aux «ennemis de l’intégrité territoriale du Maroc»

Le journal estime que le souverain a relevé le «défi», engageant «l’ensemble des composantes du peuple marocain dans un processus» pour «défendre l'intégrité territoriale de manière rationnelle et réaliste et créer un consensus national sur» ce dossier.

Mieux que de saluer la politique royale, la publication pointe du doigt les «plumes qui n’ont pas eu le courage d’aborder cette question sous tous ses aspects». Ce qui a «considérablement affecté l'évolution de l’approche de la communauté internationale sur la question du Sahara». Une observation qui est la conséquence d’une analyse effectuée par Al Riyadh des «données de presque quatre décennies» du conflit. Un travail que les autres «plumes» n’ont pas accompli selon le journal, cédant aux «tentatives des ennemis de l’intégrité territoriale du Maroc».

Tout en relayant les principaux fondements de la position du Maroc, le journal saoudien s’est permis de critiquer «l’échec du plaideur marocain pour convaincre le Tribunal international des conséquences juridiques de la charte d’allégeance» entre les tribus sahraouies et le trône et «des pratiques sociales qui en découlent».

Reste à savoir si l’article d’Al Riyadh suffira à applanir les tensions entre le Maroc et l’Arabie saoudite, notamment après le reportage d'Al Arabiya de la semaine dernière. 

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com