Menu

Société Publié

Canada : Une rumeur sur les signes religieux aux relents islamophobes

Temps de lecture: 1'
Le Parlement du Canada. / DR

Le crucifix interdit au Québec au profit du niqab ? Faux. Le fact-checking de l’Agence France-Presse a démenti une rumeur relayée par une publication Facebook partagée plus de 16 000 fois, selon laquelle le crucifix est un symbole interdit au Québec et le niqab autorisé sur les photos de passeports canadiens.

«Je suis Canadien de souche et je n’ai pas le droit de sourire sur mon passeport, mais quelqu’un qu’on accueille chez nous aurait le droit d’être accueilli voilé ?», lit-on sur un photomontage largement partagé sur Facebook. Ce dernier montre, côte-à-côte, le portrait d’un homme souriant et celui d’une personne arborant un niqab. Au-dessus, on y voit des photos de crucifix, prétendument interdit au Québec, alors que le kirpan, couteau cérémoniel Sikh, serait autorisé à Ottawa, la capitale du Canada.

«La version la plus partagée du collage date du 25 janvier 2019, mais semble être une capture d’écran d’une image envoyée par texto, ce qui complique sa traçabilité. La partie inférieure de l’image semble toutefois ne pas être récente, car un blogueur la partageait déjà en 2015», souligne l’AFP.

Si effectivement la réglementation des photos de passeports canadiens n’autorise pas les citoyens à sourire, il est faux d’affirmer qu’une personne pourrait prendre une photo à visage couvert. Le règlement prévoit des accommodements pour «les chapeaux et les couvre-chefs portés tous les jours pour des raisons religieuses», mais seulement si le visage est découvert.

Quant aux crucifix, il n’est pas interdit : il surplombe toujours l’Assemblée nationale du Québec. Enfin, le kirpan, demeure lui aussi bien autorisé au Parlement d’Ottawa.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com