Menu

Société Publié

Casablanca : Divorce annoncé entre la mairie et M'dina Bus

Temps de lecture: 1'
Image d'illustration. / DR

Ce mardi, le conseil de la ville de Casablanca tiendra sa session de février. Le principal point à l’ordre du jour n’est autre que la résiliation du contrat de gestion déléguée du transport urbain par bus, liant la mairie à la société M’dina Bus.

La rupture unilatérale de ce contrat a été décidée par le maire PJDiste Abdelaziz Omari, qui compte profiter d’une réunion de l’établissement de coopération intercommunale pour concrétiser ce divorce.

Si le concessionnaire franco-marocain du transport urbain par bus et la ville sont liés depuis 2004, la relation entre les deux entités n’est pas au beau fixe. Le conseil de la ville accuse, en effet, la société M’dina Bus de ne pas avoir respecté ses engagements ainsi que le cahier des charges de la gestion déléguée.

De plus, assurent plusieurs sources médiatiques, le maire de la ville compte également saisir la justice contre le délégataire, «pour mise en danger de la vie d’autrui» en raison d’accidents répétés. De l’autre côté, M’dina Bus avait également saisi la justice, reprochant à la ville de Casablanca d’avoir aussi failli à ses engagements.

Ce feuilleton judiciaire, qui risque de perdurer, intervient alors que l’appel d’offres lancé par la mairie afin de trouver un nouveau délégataire a été bloqué par la justice à la demande de M’dina bus, qui exige des indemnités. Il intervient également alors que le contrat de délégation entre les deux parties arrive à échéance dans quelques mois.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com