Menu

Sport Publié

LG Cup : Le Maroc chute d’entrée contre l'Ouganda

A la surprise générale, le Maroc s’est incliné contre l’Ouganda pour son premier match dans la LG Cup (0-1). Une défaite lourde de conséquence, malgré la portée amicale du tournoi.

Temps de lecture: 2'
DR

Le public de Marrakech était venu nombreux, encourager son équipe pour ses débuts en LG Cup. Ils ne s’attendaient certainement pas à voir les Grues ougandaises s’offrir les Lions de l’Atlas au dîner, et pourtant…

Avec un effectif décimé par les blessures, Eric Gerets a aligné une formation profondément remaniée, à chaque secteur de jeu. A priori, rien de dramatique, car le Lion de Rekem à alors l’occasion de tester ses nouveaux joueurs. A la fin de la rencontre, il est d’ailleurs le premier à admettre que les Lions de l’Atlas ont manqué d’automatismes.

Après une première période maitrisée mais pauvre en occasions, les Lions de l’Atlas sont cueillis à froid par le but Ougandais dès les premières minutes de la deuxième période. Mike Serumaga profite des largesses de la charnière centrale pour marquer l’unique but du match. Ni les accélérations ravageuses de Nordin Amrabat sur son côté gauche, ni les dribbles chaloupés d’Adel Taarabt, ni même les rentrées de Belhanda, Carcela et Hadji, ne changeront la donne.

Plus qu’une défaite…

La LG Cup étant un tournoi amical, cette défaite des Lions de l’Atlas n’est donc pas un réel enjeu sur le plan sportif. Cependant, les Ougandais rentreront dans l’histoire comme la première équipe à avoir battu le Maroc dans le Grand Stade de Marrakech. Les grues ont ainsi brisé une série de 3 victoires consécutives, dont un cinglant 4-0 infligé à l’Algérie le 4 juin. Alors que les observateurs attendaient le Cameroun, c’est donc l’Ouganda, 88e au dernier classement FIFA, qui a fait plier les Lions de l’Atlas dans cette compétition. Un sacré camouflet. Notons par ailleurs que cette défaite compromet les chances du Maroc de remporter la LG Cup. Avec 0 points, il faudra impérativement battre le Cameroun dimanche, et espérer un faux pas de l’Ouganda contre le Soudan. Une mission délicate en perspective.

La réception du Cameroun, sur un air de revanche

Lors de la conférence d’après-match, Bobby Williamson, sélectionneur ougandais, a reconnu que son équipe avait eu beaucoup de chance contre une équipe marocaine qui a mieux joué. Eric Gerets pour sa part, espère que son équipe, décimée par les blessures de dernière minute, pourra trouver les bons automatismes avant d’affronter le Cameroun dimanche. Il espère surtout pouvoir récupérer certains de ses cadres. Il a ainsi annoncé que Michael Basser, absent ce vendredi, pourrait faire son retour contre les Lions Indomptables. Notons que lors de ce match, plus qu’une victoire de prestige dans une compétition amicale, les Lions de l’Atlas, visent une revanche, face à une équipe du Cameroun, qui leur avait barré la route pour la CAN 2010, en les battant à Fès par 2 buts à 0, le 14 novembre 2009. 

LES BOURICOS DE L"ATLAS ..
Auteur : razak
Date : le 13 novembre 2011 à 15h14
ON DEVRAIT LES APPELLER PLUTOT LES BOURICCOS DE L"ATLAS TELLEMENT C'EST UNE EQUIPE DE LOSER ....SE FAIRE BATTRE A DOMICILE PAR UNE EQUIPE DE OUGHANDA NIVEAU AMATEUR ...
Nous avons une bonne équipe
Auteur : berhoc
Date : le 13 novembre 2011 à 10h38
Nos lions ont bien joué et ils ont raté surtout en 1ère mi-temps (Taarabt). En plus, l’entraîneur a fait bien de donner l'occasion à certains joueurs.
Ce match est utile avant de commencer la CAN.

Bonne chance à notre équipe.
Un mal pour un bien
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 12 novembre 2011 à 16h45
Vu que l'équipe nationale est en phase de préparation de la CAN, je pense que la défaite d'hier nous a rendu service. Cette chute inattendu nous a montré qu'il faut jamais chanter victoire avant d'avoir gagner quelque soit l'adversaire avec qui on joue. Concernant les joueurs, je trouve que des joueurs comme AMRABT et Mehdi CARCELA méritent largement leurs places avec les Lions de l'Atlas, par contre TAARABT doit revoir son poids et perdre quelques kilos, il arrive à peine à bouger ce qui ralenti le rythme du jeu. Quand on joue contre une équipe qui ne fait que défendre, il faut développer un jeu rapide ( c'était le cas d'AMRABT et DIRAR) pour trouver la faille.
pour la chimie
Auteur : mouniag3
Date : le 12 novembre 2011 à 16h39
Avant la CAN 2012 , gerets élabore plusieurs essais dans ces matchs amicaux afin de mettre les meilleurs éléments lors des vrais matchs , c`est juste un réchauffement car le vrai défi serait de gagner la CAN contre des équipes qui auront le coeur à défendre leur pays. Le ghana, la côte d`ivoire, la tunisie seront sûrement prêts pour le vrai tournoi.En espèrant que le maroc le sera aussi. Reste que le football est un jeu et ce n`est pas toujours les meilleurs qui gagnent .. mais ceux qui sont prêts pour relever les défis.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com