Menu

Politique Publié

Le Polisario cherche soutien auprès des communistes français

Temps de lecture: 1'
Des militants de la Jeunesse communiste à proximité du ministère du Travail, le 21 septembre 2018 à Paris. / Ph. Magali Bragard - L'Humanité

Le Front Polisario s’est félicité dimanche du communiqué final du 42e congrès du Mouvement jeunes communistes de France, organisé ce weekend. Ce dernier a approuvé une recommandation appelant à «soutenir le droit et la lutte du peuple sahraoui pour son autodétermination».

Cité par l’agence de presse du Polisario, le communiqué final a considéré «le Sahara occidental comme occupé par le Maroc depuis 1976», allant même jusqu’à le qualifier de «dernière colonie d’Afrique». Le Mouvement jeunes communistes de France a également dénoncé la dernière décision du Parlement européen d’intégrer le Sahara occidental explicitement dans l’accord d’association entre le Maroc et l’Union européenne.

L’occasion aussi de soutenir le «détenu politique Ennaâma Asfari et sa femme, Claude Mangin-Asfari dans sa lutte pour le respect des droits fondamentaux de tous les activistes et militants sahraouis détenus au Maroc». Le communiqué demande également à la France de «veiller au respect de ces droits et de défendre ces détenus», conclut l’agence de presse du Polisario.

Ce communiqué fait suite à une rencontre tenue, ce weekend à Paris, entre un membre de l’Union de la jeunesse de Sakia Al Hamra-Oued Eddahab (Pro-Polisario) et le secrétaire général du Parti communiste français, Fabien Roussel. Une rencontre durant laquelle Hamdi Ammar a mis en avant la «place [du Polisario] au sein de l’Union africaine et sa participation, à côté du Maroc, dans plusieurs réunions, dont celle tenue récemment à Bruxelles lors du Sommet UE-UA».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate