Menu

Média Publié

Maroc : Après sa détention, Hind El Achabi veut revenir aux affaires

Temps de lecture: 1'
Hind El Achabi, présidente de la compagnie aérienne Dalia Air Développement et femme d'affaires investissant notamment dans les médias / Ph. DR.

Une semaine après sa remise en liberté, la cheffe d’entreprise marocaine Hind El Achabi veut se relancer dans les affaires, notamment en reprenant la publication du magazine Illi, avec une version arabophone. Depuis août 2016, la businesswoman a purgé une peine de prison à Salé pour «adultère», après la non-reconnaissance de son divorce avec un diplomate koweïtien, Sadiq Marafi. Cette rupture a été suivie d’un mariage avec l’entrepreneur marocain Mohsine Karim Bennani.

Rencontrée par Libération à quelques jours de sa sortie de prison, cette entrepreneuse de 40 ans et mère de trois enfants raconte ainsi que c’est «monsieur Marafi qui a induit la justice en erreur». Mêlant diplomatie et affaires entre le Koweït, le Maroc, le Mali et les Etats-Unis, l’affaire est devenue complexe. Le média français explique que «l’accusation d’adultère vient en fait de l’«ex-mari» d’El Achchabi, ambassadeur koweïtien en poste à ce moment-là à Vienne ; ils s’étaient mariés en mars 2013 selon le rite chiite Jaafari avant que Hind El Achchabi demande le divorce en août 2014». Selon elle, cette rupture est actée, mais ni l’union ni le divorce ne sont enregistrés à l’état civil.

Alors que la femme d’affaire dit avoir épousé Mohsine Karim-Bennani au Mali, cette nouvelle union n’est pas reconnue par la loi marocaine. Une plainte de Marafi déposée dans le royaume a alors suffi pour enclencher la procédure, reconnaissant de facto le mariage chiite Jaafari par jurisprudence, comme l’explique Sévag Torossian, avocat de Hind El Achabi. La condamnation avait été prononcée dix jours après la naissance de sa deuxième fille, qui a été confiée à sa famille. Aujourd’hui, elle fait part auprès de Libération de sa volonté de reprendre une vie normale, relancer son business et «prouver [son] innocence». La reconnaissance de son mariage avec Mohsine Karim-Bennani, elle, devrait être tranchée avec l’arrêt de la Cour de cassation prévu pour le 30 janvier.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com