Menu

Société Publié

Espagne : Le PP veut «accélérer» l'expulsion des mineurs étrangers non accompagnés

Temps de lecture: 1'
Pablo Casado, président du Parti populaire. / Ph. Ignacio Gil / Vídeo (ABC)

Le Parti populaire (PP) a présenté jeudi une initiative au Congrès demandant au gouvernement de durcir le traitement réservé aux mineurs étrangers non accompagnés (MNA), indique El Mundo. Il demande de «mettre en œuvre un plan pour accélérer leur retour au sein de leurs familles dans leurs pays d’origine». Il souhaite également créer un registre national qui collecte toutes les informations sur les MNA afin de mieux les contrôler.

Cette proposition traduit le durcissement du discours migratoire du PP après l’émergence du parti d’extrême droite Vox, qui a remporté 12 sièges aux élections au Parlement d’Andalousie. Au 31 octobre 2018, l’Espagne recensait 12 437 MNA, soit deux fois plus que six mois auparavant. 70% d’entre eux seraient Marocains. Ces mineurs sont pris en charge par les communautés autonomes jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge de la majorité. Ils ne peuvent pas être expulsés unilatéralement, mais un accord avec le Maroc permet leur renvoi, à condition que «l’intérêt supérieur» de ces enfants soit garanti.

En octobre dernier, le gouvernement espagnol a conclu un accord avec Rabat pour commencer à les renvoyer. Des sources du ministère de l’Intérieur expliquent que les deux pays «travaillent» déjà pour identifier les enfants, localiser leurs parents et organiser le retour, dans la mesure où cette opération sera effectuée au sein d’un environnement familial «sûr».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com