Menu

Politique Publié

Pays-Bas : La mafia marocaine a-t-elle été engagée par l'Iran pour assassiner un opposant ?

Les services de renseignement néerlandais affirment que deux meurtres ayant été commis sur le sol néerlandais ont été commandités par l’Iran. Les deux victimes étaient des opposants au régime de Téhéran. L’un des suspects est un Maroco-néerlandais, connu pour être l’un des dirigeants de la Mocro-Maffia.

Temps de lecture: 3'
Stef Blok, ministre néerlandais des Affaires étrangères. / Ph. DR

C’est une révélation choc qui émane des ministres néerlandais des Affaires étrangères, Stef Blok, et des Affaires intérieures et des relations au sein du Royaume, Kajsa Ollongren. Tous deux ont en effet adressé mardi 8 janvier une lettre à la Chambre des représentants néerlandaise, concernant «l’ingérence non désirée de l’Iran» dans le cadre de deux liquidations opérées sur le territoire néerlandais en 2015 et 2017, rapporte le quotidien NRC.

Les deux ministres, qui se basent notamment sur des informations fournies par les services de renseignement néerlandais, affirment que «le service de renseignements extérieurs des Pays-Bas (AIVD) a de fortes indications selon lesquelles l’Iran a été impliqué dans les assassinats de deux Néerlandais d’origine iranienne à Almere en 2015 et à La Haye en 2017». Dans leur lettre, les responsables ministériels soulignent que les deux victimes «étaient des opposants au régime iranien». 

En effet, la première victime n’est autre qu’Ahmad Mola Nissi, père fondateur du «mouvement séparatiste de lutte arabe pour la libération d’Ahwaz», qui réclame l’autodétermination de la province du Khouzistan, dans le sud-ouest du pays. En 2005, Nissi avait fui l’Iran et s’était installé aux Pays-Bas, où il fut mystérieusement assassiné en 2017 devant son domicile de La Haye, précise NRC.

Un Maroco-néerlandais derrière ces assassinats ?

La seconde victime s’appelle Mohammad-Reza Kolahi Samadi, ex-membre de l’Organisation des moudjahidines du peuple iranien (OMPI) et connu pour avoir commandité l’attentat à la bombe du 28 juin 1981 au siège du Parti de la République islamique à Téhéran, faisant 73 morts. Il sera condamné à mort en Iran, mais parvint à s’enfuir durant les années 1980 aux Pays-Bas, où il se faisait appeler Ali Motamed. Sa véritable identité ne sera révélée qu’en 2015, après son assassinat.

Selon les services de renseignement néerlandais, le commanditaire du meurtre de l’Iranien est un dénommé Naoufal F., un Maroco-néerlandais connu pour être l’une des têtes pensantes de la Mocro-Maffia, rapporte le site d’information Een Vandaag dans un article paru en août dernier, intitulé «L’Iran a-t-il ordonné à la Mocro-Maffia d’assassiner Ali Motamed ?»

En août dernier, la justice néerlandaise a enquêté sur l’implication du Maroco-néerlandais dans cet assassinat. Il est aujourd’hui suspecté d’avoir commandité plusieurs liquidations aux Pays-Bas et d’entretenir des liens avec les plus grands réseaux criminels opérant dans le trafic de cocaïne. Naoufal F. a été arrêté en avril 2016 à Dublin pour son implication dans une querelle entre gangs irlandais.

La justice néerlandaise ne s’est toujours pas prononcée concernant l’assassinat de Mohammad-Reza Kolahi Samadi. L’AIVD soutient pour sa part que «l’Iran a traditionnellement recours à des individus pour mener des actions à l’étranger». Après quelques allusions, le gouvernement néerlandais a finalement affirmé qu’il s’agissait bel et bien d’actes commandités par l’Iran. «De tels actes hostiles violent la souveraineté néerlandaise et sont inacceptables», soulignent les deux ministres dans leur lettre.

Des accusations dont se défend l’Iran qui, par le biais du ministre des Affaires étrangères Javad Zarif, estime que «les Européens, notamment le Danemark, les Pays-Bas et la France, hébergent des membres des Moudjahidines du peuple iranien – qui ont tué 12 000 Iraniens et encouragé les crimes de Saddam (Hussein, ndlr) contre les Kurdes irakiens – ainsi que d’autres terroristes qui commanditent des meurtres d’Iraniens innocents d'Europe». Et d’ajouter que «ces accusations contre l’Iran ne déresponsabiliseront pas l’Europe de l’accueil des terroristes». 

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com