Menu

Société Publié

Suisse : Une amende de 150 francs pour avoir prononcé «Allahu Akbar» dans la rue

Temps de lecture: 1'
Les faits se sont déroulés en mai dernier à Schaffhouse. / DR

«Allahu Akbar» a valu à un jeune homme de 22 ans une amende de 150 francs pour avoir salué un ami dans la rue en les prononçant, indique l’édition suisse du quotidien 20 minutes.

En août dernier, Orhan E., d’origine turque, a ainsi écopé d’une amende la police municipale de Schaffhouse pour outrage public à la pudeur, en vertu des articles 19 et 59 de l’ordonnance de police de la ville de Schaffhouse. Les forces de l’ordre lui reprochent d’avoir salué «haut et fort» un ami en prononçant les mots «Allahu Akbar».

«C’est une expression banale utilisée quotidiennement par les musulmans. Nous l’utilisons tout le temps sans aucune arrière-pensée», a-t-il expliqué lundi au journal.

Les faits remontent à mai 2018, dans la commune de Schaffhouse. «Je me tenais devant l’association culturelle turque de Schaffhouse avec mon ami. On parlait en turc. Soudain, une policière m’a appelé et m’a demandé ce que je voulais dire avec cette expression.» Il poursuit : «Je lui ai dit que ces mots ne signifiaient rien de grave et qu’ils étaient souvent utilisés par les musulmans pour se saluer. L’expression est aussi employée pour mettre l’accent sur quelque chose de positif. Par exemple : ''Il fait beau aujourd'hui, Allahu Akbar.''»

«Les musulmans n’ont aucun problème avec cette expression. Seules les personnes non-musulmanes y voient un souci parce qu’ils la mettent en lien avec le terrorisme», a réagi Önder Güne, porte-parole de la Fédération d'organisations islamiques de Suisse (FOIS). «Les expressions religieuses utilisées pour se saluer font partie de la liberté religieuse et devraient pouvoir être formulées dans l’espace public sans qu’on doive risquer une amende», a également défendu le conseiller national socialiste Daniel Frei.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com