Menu

Faits divers Publié

Du nouveau dans l'affaire de l'homme habillé en femme arrêté à Marrakech

Temps de lecture: 1'
Un commissariat de police à Marrakech. / Ph. DR

L’affaire de l’homme habillé en femme, arrêté à Marrakech dans la nuit du Nouvel an, filmé et insulté par des citoyens devant les yeux des policiers, continue de connaît de nouveaux rebondissements.

Ce mardi, l’homme a été entendu par le procureur du roi près la Cour d’appel de Marrakech pour raconter les faits datant de la semaine dernière. Selon Alyaoum 24, C. L. aurait déposé cette semaine une plainte contre la police de la ville ocre. Il aurait aussi présenté un certificat médical évaluant son incapacité à trois mois suite à la dégradation de son état psychologique, affecté par la mise en circulation de ses photos et de ses informations personnelles sur les réseaux sociaux.

Mohamed El Madimi, président du Centre marocain des droits de l'Homme confie au média arabophone que le procureur du roi compte convoquer neuf policiers, dont quatre ont déjà fait l’objet de sanctions disciplinaires.

Dimanche dernier, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé des sanctions, variant entre suspension provisoire de travail et blâme, à l’encontre de quatre responsables de la préfecture de police de Marrakech ayant manqué à leurs obligations professionnelles lors de l’arrestation de C.L. Il s’agit d’un commissaire de police divisionnaire, un commissaire principal, un officier de paix principal et un officier de paix. 

La semaine dernière, la DGSN a annoncé qu’une enquête administrative serait menée afin d'élucider les circonstances entourant la divulgation des photos d'un individu en conflit avec la loi, et d'établir la responsabilité disciplinaire en cas de dépassements ou manquements de la part des fonctionnaires de la police.

Article modifié le 2019.01.09 à 15h20

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com