Menu

Politique Publié

Le Polisario exécute une manœuvre militaire et dément toute incursion à El Guerguerate

A la veille du passage du rallye Africa Eco Race par El Guerguerate, le Front Polisario a effectué dimanche des «manœuvres militaires» à Mhiriz. Mais il dément, encore une fois, toute incursion dans la zone tampon à El Guerguerate.

Temps de lecture: 2'
Photo d'illustration. / DR

Alors que le rallye Africa Eco Race s’apprête, ce lundi 7 janvier, à transiter par le passage d’El Guerguerate, en direction de la Mauritanie, le Front Polisario a exécuté dimanche une manœuvre militaire à Mhiriz, à l’est du mur des Sables.

Selon son agence de presse, cet exercice militaire effectué par «l’armée nationale de libération» a été mené «sous la supervision du secrétaire général du Front Polisario Brahim Ghali». «La manœuvre (…) a été exécutée par des militaires de l’infanterie mécanisée, d’unités de défense aérienne, de génie et d’appui et d’intendance», indique-t-on de même source. Le Polisario a également procédé à la «destruction du huitième et dernier stock de mines antipersonnel (2 485 mines)».  

L’occasion également de tirer à boulets rouges sur le Maroc, l’accusant d’être l’un des «rares pays à ne pas se joindre aux efforts de la communauté internationale visant l’interdiction des mines».

L’ensemble de ces activités s’inscrit dans le cadre de ce que le Polisario appelle «le 24ème concours militaire annuel «Chahid Mustapha El-Ouali» de l’Armée de libération populaire sahraouie (ALPS)». Une célébration qui a permis à Brahim Ghali de se vanter des «réalisations» du Front au cours de l’année écroulée.

Le silence du Polisario sur l’Africa Eco Race se confirme

Mais alors que son exercice militaire, intervenant à la veille du passage d’un rallye international par le Sahara, est perçu comme une menace indirecte aux participants, le Polisario continue de démentir toute incursion à El Guerguerate.

Dimanche, son représentant auprès de l’ONU, Sidi Omar a affirmé sur son compte Twitter que «les allégations relayées par des médias marocains sur la présence du Polisario dans la zone tampon d’El Guerguerate sont fausses». Il estime que «le Maroc fait face à plusieurs pressions, ce qui le pousse à trouver des excuses pour provoquer une crise dans la région à la veille des discussions qui doivent être lancées par les Nations unies».

Une version qui rejoint celle relayée par Futuro Sahara, citant une source au sein de la direction de Rabouni selon laquelle «il n’y a aucun changement sur le terrain au niveau d’El Guerguerate».

D’ailleurs, les versions relayées par les médias du Polisario ne diffèrent pas de celle évoquée jeudi dernier par Mustapha El Khalfi. Interrogé sur des «manœuvres» du Front à El Guerguerate, le ministre chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, n’a pas évoqué El Guerguerate lors de sa réponse, abordant indirectement les préparatifs à l’exercice militaire à Mhirez. «Les provocations du Polisario à l’Est du dispositif de défense marocain concernent l’ONU et le Conseil de sécurité, qui suivent de près la situation», avait-il confié.

Pour rappel, alors que le Front avait dépêché l’année dernière ses éléments armés à El Guerguerate, menaçant de bloquer le passage aux participants du rallye Africa Eco Race, le Front a préféré cette année garder le silence. Une inactivité qui a été dénoncée par ses propres relais médiatiques.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com