Menu

Société Publié

Belgique : La chanson d’un rappeur d’origine marocaine au cœur d’une polémique

La chanson «Amigo» du jeune rappeur d’origine marocaine Soufiane Eddyani provoque un tollé en Belgique, notamment au sein de la classe politique. Son «Amigo» n'est autre que Bilal Azzouzi, un autre rappeur d’origine marocaine, condamné pour proxénétisme sur des mineurs.

Temps de lecture: 2'
Le rappeur d'origine marocaine, Soufiane Eddyani./Ph.DR

Le nouveau single du jeune rappeur d’origine marocaine, Soufiane Eddyani a provoqué un tollé en Belgique. Pour cause, sa chanson «Amigo», sortie le 4 janvier est dédiée à son ami de longue date, le rappeur Bilal Azzouzi alias Moreno. Ce dernier a été condamné pour viol et proxénétisme sur des mineurs en Belgique.

La chanson a fait réagir la classe politique, à commencer par Zuhal Demir, la députée du parti nationaliste flamand N-VA et ancienne secrétaire d'État à l’égalité des chances. Elle condamne et recontextualise l’affaire qui avait fait la Une des journaux en Belgique. «Le rappeur Moreno est un violeur d'enfant qui, entre autres, a forcé une jeune fille de 15 ans à se prostituer (…) Un violeur d'enfant qui a rendu possible à d'autres de violer des enfants contre une somme d’argent», a-t-elle rappelé.

Plus loin, la députée et avocate précise que «lorsque la jeune fille tenta désespérément d'échapper à la prostitution, il l'avait menacé de mort à plusieurs reprises afin de continuer à la maltraiter».

En effet, Bilal Azzouzi avait été condamné à 5 ans de prison, rapporte le quotidien néerlandais De Telegraaf. Etant également célèbre aux Pays-Bas, la polémique autour de la nouvelle chanson de Soufiane Eddayni n'a pas tardé à s'exporter au-delà des frontières belges.

Besoin d’un soutien envers les victimes 

L’élu d’Anvers et Vice-Premier ministre, Kris Peeters s’est également prononcé sur cette nouvelle chanson. Il a rappelé, dans une déclaration au média belge Sud Info, que le rappeur d'origine marocaine est populaire et «a donc une responsabilité auprès des jeunes».

«Il ferait mieux d’apporter un éclairage sur la problématique, plutôt que de défendre des proxénètes de mineures. Il ferait mieux de s’entretenir à cette fin avec des victimes de cette prostitution. Cela lui permettrait de se rendre compte qu’il n’y a aucune empathie à avoir pour des proxénètes de mineures.»

Kris Peeters, Vice-Premier ministre belge

L’idée de rencontrer les victimes de ces réseaux a également été évoquée par le président du parti politique flamand Socialistische Partij Anders (sp.a). John Crombez a ainsi suggéré un «débat permettant de trouver des solutions pour une sanction plus appropriée des proxénètes, et un meilleur soutien et protection des victimes», poursuit le média belge.

Dans une déclaration à la télévision VRT, le rappeur Soufiane Eddyani a affirmé qu’il s’agit bien d’une chanson dédiée à son ami. «Il ne s’agit pas d’un récit de ce qu’il a vécu», a-t-il déclaré, arguant qu’«il n’était pas au courant, dans un premier temps de sa condamnation».

«Je vis avec la conviction que chacun mérite une deuxième chance et c’est la raison pour laquelle je souhaite soutenir Moreno dans sa réintégration dans la société.»

Soufiane Eddyani

Le rappeur d'origine marocaine s'est fait connaître en 2016, à l’âge à 18 ans, grâce à ses chansons porteuses d’un message d’espoir et loin des clichés. Mais cette affaire vient entacher la carrière du jeune rappeur, quelques printemps après ses débuts.

La polémique autour de cette nouvelle chanson semble n’avoir toujours pas pris fin et suscite encore des réactions au sein de la classe politique en Belgique et aux Pays-Bas.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com