En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Société Publié

Italie : Des cours d'arabe pour les enfants et les immigrées marocaines

Des cours de langue arabe à distance au profit des enfants des Marocains résidant en Italie. Tel est l’un des axes du partenariat que viennent de signer le gouvernement marocain et l’université télématique internationale Uninettuno de Rome. Cet accord qui comprend plusieurs autres points vise à faciliter l’intégration de la communauté marocaine en Italie tout en gardant le contact avec le pays d’origine.

DR

Un programme destiné aux enfants des Marocains ainsi qu’aux femmes marocaines immigrées en Italie. Il consiste en l’enseignement à distance de la langue arabe à ces citoyens expatriés ou nés dans ce pays. La convention cadre de coopération a été signée entre le ministère en charge de la Communauté marocaine résidant à l’étranger, le secrétariat d’Etat chargé de l’Enseignement scolaire et l’université télématique internationale Uninettuno de Rome.

L’objectif de ce partenariat, indique le document de la convention cadre signée ce samedi 20 octobre, est de «favoriser l’intégration des Marocains résidant en Italie», mais surtout de  «promouvoir l’enseignement à distance de la langue arabe et la culture marocaine aux enfants marocains résidant en Italie» ainsi que de «contribuer à l’alphabétisation des femmes marocaines immigrées» dans ce pays qui compte plus de 450 000 Marocains.

Intégration difficile

Un programme spécifique de formation des jeunes marocains sera ainsi mis en place  et des centres d’enseignement dotés de technologies information et de communication vont également être créés, en partenariat avec l’université italienne.

La communauté marocaine d’Italie, à en croire une étude réalisée par l’Institut national italien de statistique (ISTAT) et publiée en décembre 2010, est confrontée à de nombreuses difficultés dans la péninsule italienne. Elles concernent notamment «le regroupement familial des femmes et des enfants mineurs», mais surtout «l’intégration dans la vie scolaire des enfants, la connaissance de la culture d’origine pour les plus jeunes et le maintien de la pratique de la langue arabe, [ou encore] la représentativité politique». Autant de problèmes que ce nouveau partenariat, souhaité par les Marocains d’Italie, semble avoir ciblés et espère résoudre.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com