Menu

Politique Publié

Ministre japonais des Affaires étrangères : «Le Japon ne reconnaît pas la "Rasd"»

Temps de lecture: 1'
Taro Kono, ministre japonais des Affaires étrangères. / Ph. DR

En visite de travail au Maroc, le ministre japonais des Affaires étrangères, Taro Kono a réitéré ce lundi à Rabat, la position de son pays à l'égard de la question du Sahara, précisant que le Japon ne reconnait pas la pseudo «Rasd» comme un Etat.

Le chef de la diplomatie japonaise a ainsi répété, lors d'un point de presse à l'issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, une position exprimée clairement lors de la réunion ministérielle de préparation du 7ème Sommet de la Conférence internationale de Tokyo pour le développement en Afrique (TICAD), tenue du 5 au 7 octobre dans la capitale nippone.

La présence de la pseudo «Rasd» à une réunion ministérielle préparatoire à la TICAD VII, «ne signifie en aucun cas, que le Japon reconnaît, implicitement ou explicitement», ce groupe comme un Etat, avait souligné Taro Kono, actuellement en visite officielle au Maroc.

Le Maroc et le Japon ont convenu de renforcer leurs relations de coopération afin d'éviter tout ce qui peut porter atteinte aux relations bilatérales particulièrement durant l'année prochaine, compte tenu des réunions prévues au Japon, a indiqué, pour sa part, Nasser Bourita.

Le ministre a souligné la nécessité de préserver ces relations contre «tout élément susceptible d'affaiblir les bases sur lesquelles elles reposent», se disant confiant que si le Maroc et le Japon coopèrent dans un cadre d'amitié et de partenariat, ils seront en mesure de surmonter toutes les difficultés.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com