Menu

Société Publié

Huelva Gate : Mohamed Yatim tente d’en faire un modèle de migration circulaire

Temps de lecture: 2'
Image d’illustration./ Ph. DR

Le ministre de l’Emploi et de l’Insertion professionnelle Mohamed Yatim a affirmé, dernièrement à Rabat, que son département œuvre pour «faire de la migration des travailleuses agricoles marocaines en Espagne un modèle de la migration circulaire».

Lors d’une réunion avec des cadres et responsables de l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (ANAPEC), le ministre a précisé que «l’opération 2019 de recrutement des travailleuses agricoles marocaines pour les exploitations de fruits rouges en Espagne devrait concerner quelque 20 000 ouvrières, soit environ 4 000 de plus par rapport à 2018».

Mohamed Yatim a souligné que «l'objectif est d’améliorer la situation sociale des ouvrières concernées et leurs familles et de leur assurer un revenu meilleur par le biais d'un travail décent, insistant sur la dimension sociale de la mission du Ministère et des établissements placés sous sa tutelle».  

À cet égard, «une commission gouvernementale se réunira pour examiner les détails de ces étapes afin de faire de cette opération un modèle de la migration circulaire, qui permettra aux ouvrières ayant participé à cette opération d'acquérir le droit à la résidence après quatre ans», précise-t-on. Le ministre a également appelé «les responsables de l'Agence à œuvrer pour le succès de ce processus et éviter toutes lacunes et renforcer les acquis».

Pour rappel, la dernière campagne a été entachée par l’affaire du Huelva Gate, qui a mis en lumière les conditions de travail des saisonnières marocaines travaillant dans la cueillette des fraises au sud de l’Espagne. Certaines affirment avoir été victimes d’agressions sexuelles.

Sept mois après un dépôt de plainte de la part de dix saisonnières marocaines, contre leur ex-patrons, l’affaire traîne toujours. Elles n’ont toujours pas obtenu un permis de séjour et de résidence. L’affaire, qui ne sera finalement pas jugée par la Cour suprême espagnole, pourrait encore traîner, étant donné que les prochaines assises n’auront lieu qu’en décembre.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com