Menu

Société Publié

Migration : Des arrestations simultanées à Casablanca, Oujda, Berkane et Lâayoune Charkia

Temps de lecture: 1'
Image d'illustration. / Ph. DR.

La brigade nationale de la police judiciaire a arrêté 16 personnes, mardi matin à Casablanca, Oujda, Berkane et Lâayoune charkia (Oriental), pour leurs liens présumés avec un réseau criminel qui organise l'émigration illégale, selon la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Ces interventions, menées simultanément et conjointement en coordination avec le service préfectoral de la police judiciaire d’Oujda sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de surveillance du territoire, ont permis d’interpeller 7 personnes dans un atelier de fabrication de canots pneumatiques à Casablanca et 9 autres dans la région de l’Oriental, a indiqué la DGSN dans un communiqué. Les perquisitions ont été soldées par la saisie de huit véhicules, trois canots, ainsi que des téléphones portables, des reçus de transferts d’argent, des conteneurs de stockage de carburant, outre d’importantes sommes d’argent, a fait savoir la même source.

Les premières recherches ont montré l’existence d’indicateurs de rapprochement entre les individus suspectés d’organiser des opérations d’émigration clandestine d’un côté, et entre des personnes qui s’activent dans le commerce d’équipements et matériels nautiques d’un autre, et ce pour des finalités criminelles, à savoir l’organisation de l’émigration clandestine et de la traite des êtres humains.

Les mis en cause ont été soumis à une enquête judiciaire, menée sous la supervision du parquet compétent afin de déterminer les extensions de ce réseau criminel à l’échelle nationale, d’identifier ses éventuelles liens à l’étranger et d’arrêter l’ensemble des complices dans cette affaire, conclut le communiqué.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com