Menu

Société Publié

Maroc : Un ancien parlementaire du PAM accusé de fraude fiscale

Temps de lecture: 1'
Siège de la Direction générale des impôts à Rabat. / Ph. DR

Un ancien parlementaire du Parti de l’authenticité et de la modernité (PAM) a été arrêté pour fraude fiscale et blanchiment d’argent, rapporte ce lundi le quotidien Al Massae, cité par Le 360. Il risque d’entraîner avec lui plusieurs hommes politiques et personnalités influentes, ajoute le journal.

Des responsables politiques et autres personnalités influentes sont accusés dans le cadre de cette affaire à la suite d’une plainte qui aurait été déposée par la Direction générale des impôts (DGI). Il s’agit de «pratiques [qui] auraient fait perdre à l’Etat plusieurs milliards de dirhams [et qui] risquent de révéler bien des surprises». Les mis en cause auraient créé des sociétés fictives et produit de fausses factures au profit d’autres entreprises pour payer le moins d’impôts possible.

Selon Al Massae, «il ne s’agit pas seulement d’une affaire de spoliation immobilière, mais d’une grande et complexe opération de fraude fiscale à large échelle qui aurait coûté à l’Etat un manque à gagner de 7 milliards de dirhams».

L’ancien parlementaire ayant occupé le poste de coordinateur du PAM à Casablanca, a été arrêté à la suite d’une plainte déposée le 15 mai 2017 par l’Agence judiciaire du Royaume, d’après un dossier monté contre lui par la DGI. L’ouverture de son procès est prévue le 19 décembre.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com