Menu

Société Publié

UE : Les personnes à la peau noire fréquemment confrontées aux discriminations

L’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne s’inquiète des discriminations auxquelles se heurtent les Européens d’ascendance africaine, surtout dans la recherche d’emploi et de logement.

Temps de lecture: 2'
Marche contre le racisme, le 30 novembre 2013 à Paris. / DR

«Les personnes noires dans l’Union européenne rencontrent des difficultés inacceptables ne serait-ce que pour trouver un logement ou un emploi décent, en raison de leur couleur de peau.» Telle est l'une des conclusions d’une enquête de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA), rendue publique ce mercredi 28 novembre.

Le rapport, cité par Le Monde, «met en évidence les effets de la discrimination raciale, de la criminalité raciste, du profilage racial et de l’exclusion sociale sur les personnes d’ascendance africaine», sur la base des conclusions de la deuxième enquête de la FRA sur les minorités et la discrimination (EU-MIDIS II).

Ainsi, 30% des personnes interrogées déclarent avoir fait l’objet de harcèlement à caractère raciste au cours des cinq dernières années, et 5% rapportent avoir été agressées physiquement, lit-on dans la note relative au rapport. De plus, environ un quart de la population à la peau noire a été victime de discrimination raciale dans le cadre du travail ou d’une recherche d’emploi.

Un quart seulement des personnes à la peau noire, propriétaires d’un logement

«Les jeunes personnes noires sont particulièrement vulnérables : dans certains pays, jusqu’à 76% d’entre elles ne travaillent pas et ne suivent pas d’études ni de formation, contre 8% de la population générale», ajoute-t-on de même source. La FRA invite donc les États membres de l’UE à mettre en place des mesures pour lutter contre cette discrimination. Celles-ci «pourraient notamment comprendre des audits en matière de diversité sur les lieux de travail et inclure des incitations à recruter des personnes noires dans le secteur public».

Les difficultés de ces personnes à trouver un emploi se posent également dans la recherche de logement. Ainsi, 14% des répondants affirment que les propriétaires privés refusent de leur louer un logement. «Ceci est particulièrement problématique, puisque seules 15% des personnes noires sont propriétaires d’un logement, contre 70% de la population générale de l’UE», s’inquiète la FRA.

Basée à Viennes, l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne a interrogé 5 803 hommes et femmes, dans douze pays membres de l’Union européenne, dont la France, précise Le Monde. Ce panel inclut les immigrés originaires d’Afrique subsaharienne et leurs enfants, ainsi que des citoyens français et britanniques des territoires d’outre-mer.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com