Menu

Politique Publié

Parlement : Le PJD se voit refuser la suspension de séance pour accomplir la prière d’Al Asr

Temps de lecture: 1'
Nabil Chikhi, président du groupe PJD à la deuxième chambre / DR

La séance des questions orales de cet après-midi à la Chambre des conseillers n’a pas connu la traditionnelle pause de la prière d’Al Asr. Le président Abdelaziz Kouskouss, du Mouvement populaire, a refusé les appels maintes fois répétés en ce sens par les membres du groupe du PJD.

Un refus qui a eu l’adhésion d’une majorité confortable des conseillers, y compris ceux de l'Istiqlal, présents dans la salle, et ce, malgré une certaine «pression» exercée par les élus islamistes.

Le président du groupe de la Lampe, Nabil Chikhi, a pris la parole pour critiquer la décision prise par le président. Et de rappeler qu’à la Chambre des représentants, la suspension pour la prière est «obligatoire».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate