En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Economie Publié

Les entreprises marocaines mettent le cap sur l’Afrique

Désormais conscientes de ce que le marché africain représente en terme de rentabilité, les entreprises marocaines sont de plus en plus nombreuses à y investir. Le panel des secteurs d’activité s’élargit.

Temps de lecture: 2'
Othman Benjelloun va se renforcer sur la scène africaine

Le juteux marché africain semble de plus en plus attractif. Othman Benjelloun, le richissime homme d’affaire, est bien placé pour le savoir. Alors que son réseau bancaire est déjà présent dans une dizaine de pays du continent, le  PDG du groupe BMCE Bank a annoncé son ambition de faire de son groupe «des intervenants de référence pour toute l’Afrique dans les domaines de la finance, des télécoms et de l’habitat, à l’horizon 2020». C’était au cours d’une interview accordée à l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique, à paraître prochainement.

Plusieurs projets, à destination des pays du continent ont été annoncés. Le plus important, Insurance of Africa, envisage de développer des «produits d'assurance destinés à être commercialisés au sein du réseau Bank of Africa (BOA), dont BMCE Bank détient la majorité du capital».

Toujours selon Jeune Afrique, Othman Benjelloun envisage également la création d’une banque d’affaire pour l’Afrique (BOA-Capital), ainsi qu’une structure spécialisée dans le financement immobilier (Housing of Africa).

Le président de FinanceCom, qui est également actionnaire de l’opérateur téléphonique Méditel, prévoit aussi de rafler des parts sur le marché africain des télécommunications.  Avec le concept Telecom of Africa, il compte lancer une plate-forme de transfert d’argent via téléphone mobile (mobile banking), dans l’ensemble du réseau BOA.

Un marché très rentable

La tendance des firmes marocaines, à s’implanter dans d’autres pays du continent noir, initiée dans les années 40, semble encore avoir de belles années devant elle. La dernière caravane de Maroc export a en effet démontré que les entreprises marocaines avaient beaucoup à y gagner. Dans l’édition du quotidien L’Economiste datée du 6 octobre, Saad Benabdallah, patron du Centre marocain de promotion des exportations (Maroc Export), confie que «pour chaque dirham investi (…) le chiffre d’affaire généré est de 233 dirhams», après 4 caravanes organisées.

Les chiffres sont également très éloquents. Les Caravanes export en Afrique ont généré 730 millions de dirhams de chiffre d’affaire global. Elles ont également abouti à 100 promesses de commande auprès des partenaires rencontrés lors de ces expéditions, pour un chiffre d’affaire prévisionnel de 1,2 milliards de Dirhams. Une vraie manne financière, si près.

2 commentaires
Coquille corrigée
Auteur : webmaster
Date : le 07 octobre 2011 à 00h47
Merci momo12369, la coquille a été corrigée.
Il faut lire
Auteur : momo12369
Date : le 06 octobre 2011 à 20h22
IL faut lire 730 millions de dirhams et non 730 milliard de dollars
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com