Menu

Société Publié

Grenfell Tower : Un fraudeur ayant prétendu vivre avec une famille marocaine bientôt jugé

Sharife Elouahabi a plaidé coupable pour avoir fait croire qu’il était resté dans un appartement de la tour Grenfell lors de l’incendie. Il avait déclaré aux autorités qu’il était apparenté à une famille marocaine afin de recevoir une aide financière dédiée aux victimes.

Temps de lecture: 2'
Sept Marocains ont perdu la vie dans l’incendie de la Grenfell Tower à Londres, selon le MAECI. / Ph. Natalie Oxford – AFP
Sharife Elouahabi a reconnu être coupable de fraude. / Ph. Metropolitan Police

A la tragédie s’est ajoutée la fraude. Un homme qui prétendait être l’une des victimes de l’incendie qui a ravagé, le 14 juin 2017, la Grenfell Tower à Londres a fini par avouer sa culpabilité.

Selon la BBC, qui a rapporté l’information mardi, Sharife Elouahabi, arrêté par la police, a reconnu être coupable de fraude. Il avait auparavant déclaré qu’il vivait au 21e étage de la tour, plus exactement dans l’appartement 182, qui abritait une famille marocaine.

Selon le journal britannique Metro, il avait fait croire aux enquêteurs qu’il vivait avec la famille Elouahabi, dont les membres sont tous morts dans l’incendie, profitant notamment du nom de famille qu’il partage avec eux.

Après avoir reçu «environ 103 476 livres sterling (soit près de 1,28 million de dirhams, ndlr) pour l’hébergement et l’aide financière», une enquête a révélé que Sherife Elouahabi ne vivait pas dans la tour au moment de l’incendie, indique la BBC.

Son procès s’ouvrira le 20 novembre, après que l’homme a déclaré devant la cour d’Isleworth avoir menti à l’arrondissement royal de Kensington et Chelsea sur sa nécessité d’être assisté en tant que victime de l’incendie.

Rester à l’appartement 182, la maison de la famille Elouahabi

Entre le 23 juin 2017 et le 25 juin 2018, l’arrondissement royal de Kensington et Chelsea a versé une aide financière à Sharife Elouahabi. Il devait «recevoir de nouveaux paiements de réinstallation d’une valeur de 14 730 livres sterling (plus de 182 000 dirhams) pour couvrir des frais généraux, avant que la fraude ne soit découverte», avance-t-on de mêmes sources.

«Elouahabi a impudemment profité des efforts entrepris pour reloger les personnes dont les logements ont été détruits, en faisant croire qu’il avait un lien avec les propriétaires de l’un des appartements. Il a ensuite été placé dans un hôtel», explique à la BBC Ben Rouse, de la police métropolitaine.

Cité par Metro, l’avocat d’Elouahabi, Graeme Wilson a déclaré aux journalistes que l’accusé avait logé «dans l’appartement 182 à plusieurs reprises puisqu’il connaissait ses résidents», ajoute la même source.

Il précise également que son client avait passé deux jours dans cet appartement entre janvier et mars 2017, hébergé par la famille marocaine, à un moment où il séjournait temporairement chez divers amis et parents.

Pour rappel, sept Marocains sont morts dans l’incendie qui a ravagé le 14 juin 2017 la tour Grenfell, lors duquel 71 personnes ont perdu la vie. The Guardian avait précisé que la plupart des Marocains décédés étaient originaires de Larache, ville portuaire de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Yabiladi avait relayé le drame de la famille Elouahabi, composée de cinq membres qui ont tous péri dans l’incendie.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com