Menu

Politique Publié

Etats-Unis : Jamal Benomar cité dans une affaire impliquant l’Arabie saoudite et le Qatar

Le diplomate maroco-britannique Jamal Benomar est accusé aux Etats-Unis d’avoir «servi d’agent du Qatar avec le bénédiction du Royaume du Maroc». Une plainte déposée par un républicain proche de Donald Trump l’accuse aussi d’être impliqué dans un piratage d’information ayant visé les ordinateurs de citoyens américains.

Temps de lecture: 2'
L'ancien envoyé spécial des Nations unies pour le Yémen, Jamal Benomar. / Ph. DR

Depuis plusieurs mois, le Maroc et le diplomate maroco-britannique Jamal Benomar apparaissent dans une plainte déposée par un républicain proche de Donald Trump. L’ancien envoyé spécial de l’ONU au Yémen est en effet accusé de servir d’«agent du Qatar avec la bénédiction du Royaume du Maroc».

Tout commence le 25 juin 2018 lorsqu’un dénommé Elliott B. Boroidy, investisseur américain, collecteur de fonds, républicain et philanthrope dépose une plainte devant une cour new yorkaise. Aux Etats-Unis, il est considéré comme proche du président Trump. En mars 2018, le New York Times avance que l’homme mènerait des activités de lobbying pour le compte des Emirats arabes unis et de l’Arabie saoudite.

Une accusation survenue après que des mails ont fuité de sa messagerie électronique. C’est pour cette raison qu’il décide, en juin dernier, d’ester en justice, accusant le Qatar, deux des présumés agents de Doha et le diplomate marocain Jamal Benomar d’avoir piraté sa boîte mail et fait fuiter le contenu de ses conversations privées, sans consentement, à des médias américains.

La plainte, disponible en ligne sur le site du tribunal de district de Californie, fait état de la manière dont une large opération de piratage informatique a visé, fin 2017, des ordinateurs dont ceux appartenant à l’homme d’affaires américain et son staff. «Les plaignants allèguent que l’attaque, rondement menée, a été entreprise par des agents connus et inconnus du Qatar et de ceux qui complotent avec eux. Parmi les personnes qui auraient été impliquées dans cette campagne se trouvait un "diplomate marocain à la retraite"», indique-t-on dans la plainte.

Une immunité diplomatique qui ne fait pas l’unanimité

Celle-ci révèle qu’il a été découvert que «le Qatar entretient un réseau d’agents inconnus aux États-Unis et que M. (Jamal) Benomar serait l’un d’eux». «M. Benomar interagissait régulièrement avec des personnes soupçonnées d’être impliquées dans cette attaque», poursuit la plainte. Des allégations démenties par le cabinet d’avocats en charge de la défense du Qatar dans cette affaire. 

Elles sont également réfutées par Abbe Lowell, avocat du diplomate maroco-britannique. Dans une lettre adressée en octobre à la cour new yorkaise, citée par le média américain Word Net Daily (WND), Abbe Lowell aurait indiqué que Jamal Benomar «a expressément conseillé le Qatar à la demande de son gouvernement marocain». «M. Benomar bénéficie donc de l’immunité diplomatique», souligne-t-il.

Son avocat a également estimé que la cour «n’a pas de compétences sur le fond et [que] l’affaire doit être classée, car les actes reprochés à M. Benomar sont protégés en vertu de l’immunité souveraine qui en découle».

Mais plusieurs sources ont confié à WND qu’après la plainte déposée à l’encontre du diplomate, ce dernier se serait «tourné vers le Maroc pour qu’il lui accorde l’immunité diplomatique aux Etats-Unis». En septembre, Rabat aurait ainsi notifié le Département d’Etat américain que «Jamal Benomar est un ministre plénipotentiaire». Ses accréditations seraient actuellement toujours examinées par les Etats-Unis.

«Il est extrêmement étonnant que le Maroc, plutôt que de rester neutre, ait décidé de s’aligner avec le Qatar, et son allié iranien, dans leur différend avec les pays du CCG (Conseil de coopération du Golfe, ndlr)», confie au journal américain un ancien responsable de la sécurité nationale, qui accuse le royaume de «tenter d’abuser de l’immunité diplomatique, au risque de nuire à ses relations avec les Etats-Unis».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com