Menu

Politique Publié

Un nouveau clash Maroc-Polisario lors d'une réunion du Parlement panafricain

Cette semaine, un accrochage verbal entre la représentante du Maroc et celui du Polisario a provoqué la suspension d’une réunion du Cacus-Afrique du Nord organisée à Kigali.

Temps de lecture: 2'
Photo d'illustration. / DR

Une réunion organisée cette semaine à Kigali (Rwanda) du Parlement africain où se tiennent les travaux de la première session de la 5e législature, a été interrompu pendant plusieurs minutes. A l’origine de cet arrêt imprévisible, un énième accrochage entre la représentante du Maroc et un représentant le Front Polisario. L’information a été confirmée mardi par le média Futuro Sahara qui relaye la version du mouvement séparatiste.

Selon cette source, les Marocains auraient «tenté d’entraver la réunion à laquelle participait des représentants du Front». La représentante du Maroc aurait, toujours selon Futuro Sahara, insulté les représentants du Polisario, «ce qui a valu au Maroc un avertissement du Parlement africain».

La provocation du Polisario à l’origine de la suspension

Mais du côté marocain, les faits sont tout autre. Une source diplomatique a confirmé à Yabiladi l’accrochage, précisant qu’il aurait eu lieu «durant une réunion du Caucus-région Nord-Afrique» en marge des travaux du Parlement panafricain.

«Le représentant du Polisario, Jamel Bendir Khettari a pris la parole pour qualifier la représentante du Maroc, Meryem Ouhssata de fille du pays qui occupe son territoire», nous confie la source, indiquant que cette «provocation a fait réagir la délégation marocaine». «Cela a constitué le début de l’accrochage qui a causé la suspension provisoire des travaux de la rencontre», enchaîne notre source.

Après la reprise de la rencontre, le président du Parlement panafricain, le Camerounais Roger Nkodo Dang est effectivement intervenu. Mais il aurait affirmé, selon notre source, «que l’attitude du représentant du Polisario n’est pas normale et que le différend territorial est à régler au niveau de l’ONU». «Il a ajouté que cette question n'a pas à être abordée au sein d’une réunion du Caucus», conclut notre source.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois qu’un accrochage entre des représentants du Maroc et des éléments du Front Polisario éclatent en pleine réunion au sein de l’Union africaine. L’année dernière, la salle Nelson Mandela, sise au siège de l’UA en Ethiopie, avait été le théâtre de la première confrontation directe entre le Maroc et le Polisario à cause d’un paragraphe du rapport de la Commission des droits de l’Homme et des peuples africains de l’organisation panafricaine.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate