Menu

Sport Publié

France : 50 000 euros confisqués à Marrakech au cœur d’une plainte impliquant Karim Benzema

Temps de lecture: 1'
Karim Benzema pendant le match Real Madrid-Celta Vigo, le 12 mai 2018. / Ph. Benjamin Cremel - AFP

Lundi 8 octobre, Léo D’Souza, un agent qui travaillait pour le compte du joueur du Real Madrid Karim Benzema, a déposé plainte pour tentative d’enlèvement et de séquestration.

Selon Mediapart qui rapporte l’information, l’agent accuse «des proches» de Karim Benzema d’avoir essayé de le kidnapper après le match du Paris Saint-Germain contre l’Olympique lyonnais, dimanche 7 octobre, à Paris. Au cœur de cette affaire, un litige portant sur un transfert d’argent liquide, du Maroc vers la France, précise le média français. 

Dans la soirée du dimanche 7 octobre, des proches de Karim Benzema, dont son ami d’enfance, son «chauffeur attitré» quand il circule à Paris ainsi qu’une autre personne, auraient tenté de «contraindre» D’Souza de «monter dans un van», selon la plainte déposée par celui-ci. En effet, mardi 9 octobre, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour «tentative d’extorsion», confiée au 3e district de la police judiciaire de Paris.

Le litige, confirmé également par les personnes que D’Souza accuse, concerne une mission datant de juillet 2018 avec une connexion marocaine. «Il s’agissait d’aller récupérer 50 000 euros d’un mystérieux sponsor au Maroc» de Benzema et de les rapatrier en Europe. Une somme saisie par les «douaniers de l’aéroport de Marrakech» et jamais récupérée selon la version de l’agent, alors que les proches du footballeur contestent cette version.

«La plainte de Monsieur D’Souza est une tentative aussi mensongère que maladroite de couvrir ses turpitudes», déclare à Mediapart l'avocat de Karim Benzema, Me Sylvain Cormier.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com