Menu

Politique Publié

Sahara occidental : Omar Hilale appelle la 4e commission à se dessaisir du dossier

Temps de lecture: 1'
Omar Hilale, ambassadeur représentant du Maroc auprès des Nations unies / Ph. UN-Press

La question du Sahara marocain n’est pas celle de la décolonisation mais de parachèvement de l’intégrité territoriale du Maroc. C’est ce qu’a souligné, mardi à New York, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès des Nations unies. Omar Hilale a affirmé que le maintien de la question du Sahara marocain à l’ordre du jour de la 4e Commission se fait en violation flagrante de la Charte de l’ONU. Une raison pour laquelle «cette instance onusienne doit s’en dessaisir», a affirmé Omar Hilale.

Cité par une dépêche de l’agence officielle MAP, le diplomate a rappelé qu’«il est un fait indéniable de l’histoire que le Sahara a toujours fait partie intégrante du Maroc et ce, bien avant son occupation par l’Espagne en 1884».

«Il est un autre fait consacré que l’histoire et la géographie n’ont jamais connu et ne connaitront jamais le Sahara en dehors de la souveraineté du Maroc», a-t-il insisté dans une déclaration devant la 4e commission de l’Assemblée générale des Nations unies.

«Mon pays a été occupé par étapes par plusieurs puissances européennes. Il a obtenu son indépendance et récupéré ses régions, également, par étapes», a-t-il dit. L’occasion pour lui de rappeler aussi que «ce qui s’appelait à l’époque ‘sahara espagnol’ a été récupéré par le Maroc en 1975 de la même manière qu’il a recouvert les régions de Tarfaya et Sidi Ifni, suite à des négociations avec l’Espagne, respectivement en 1958 et 1969».

Le diplomate a également appelé au recensement et à l’enregistrement des populations des camps de Tindouf. Une mesure qui «demeure une condition sine quoi non pour garantir la protection des réfugiés, quantifier leurs besoins humanitaires et mettre en œuvre des solutions durables», a-t-il ajouté.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com