Menu

Politique Publié

Espagne : L’ANA persiste et signe pour l’incorporation du Rif dans sa «république»

Temps de lecture: 1'
Pedro Ignacio Altamirano, fondateur de l'Assemblée nationale andalouse (ANA)./Ph.DR

Pedro Ignacio Altamirano, fondateur de l'Assemblée nationale andalouse (ANA), groupuscule d’extrême gauche résolument indépendantiste, a présenté à la télévision espagnole TV3 son ambition pour la création d’un pays englobant l’Andalousie, les territoires portugais d'Algarve et d’Alentejo ainsi que...le Rif marocain.

Les arguments du fondateur de l’ANA sont la culture, la langue, la gastronomie, la poésie et les codes socio-culturels à cette zone géographique qui s’étend jusqu’au Rif, explique-t-il. L’incorporation du Rif et des territoires dans cette pseudo république, ne répond pas à pas l’intention d’«envahir le Maroc ou le Portugal, se défend-t-il dans une interview accordée l'année dernière à la même chaîne. Nous lançons seulement un appel au cas où nous parviendrions à l’indépendance de l’Andalousie».

En ce qui concerne le nord du Maroc, Pedro Ignacio Altamirano estimait qu’«avec tout ce qui se passe dans le Rif, où nous avons une délégation, les gens cherchent l’indépendance [vis-à-vis] du Maroc pour fédérer avec l’Andalousie». «Cela peut sembler fou mais c’est la réalité», a-t-il ajouté.

Un peu plus réaliste, Altamirano affirme que «le changement ne serait que pour d’ici quatre ans», espérant pouvoir «au moins élire un député à Séville et Cadiz... Et si on arrive le faire, l’histoire pourra commencer à changer».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate