Menu

Sport Publié

Agadir : Pour avoir brandi le drapeau espagnol, un supporter risque 5 ans de prison

Temps de lecture: 1'
DR

Un supporter du club de football Hassania d’Agadir (1ère division) comparaît ce lundi 15 octobre devant le tribunal de première instance d’Inzeggane. Il est poursuivi en état de détention à la prison d’Aït Melloul pour «outrage au drapeau national», indique un média local.

La justice marocaine lui reproche d’avoir brandi le drapeau espagnol lors de la rencontre du 6 octobre, ayant opposé le Hassania d’Agadir à l'Olympique Khouribga. 

La même source révèle que la section de l’AMDH de la province de Chtouka Aït Baha a dénoncé, dans un communiqué, l’arrestation du supporter et les lourdes charges retenues contre lui.

Cette affaire à Agadir rappelle celle du 29 septembre, à l’occasion du match comptant pour la 4e journée de la Botola entre le Moghreb de Tétouan et le Kawkab de Marrakech. Des supporters de Tétouan (Los Matadores) avaient également brandi le drapeau espagnol dans les gradins du stade Saniat R’Mel. Cette nouvelle forme de protestation faisait suite au décès de Hayat Belkacem, native de Tétouan, sous les balles d’une patrouille de la Marine royale.

Depuis cet incident, seize arrestations (dont des mineurs) se sont produites, rapportent les médias locaux. En attendant la décision de la justice, la Fédération royale marocaine de football a déjà condamné le MAT à jouer un match à huis clos et à payer 50 000 dirhams d’amende.

Au Maroc, la loi n°17-05, adoptée à l’unanimité en octobre 2005 par le Parlement, prévoit une peine allant de six mois à trois ans de prison et une amende de 10 000 à 100 000 dirhams pour quiconque porte atteinte au drapeau ou aux symboles du royaume. Une peine qui pourrait grimper à cinq ans de prison lorsque l'outrage est commis lors d'une réunion ou d'un rassemblement. 

Article modifié le 2018.10.15 à 10h49

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com