Menu

Economie Publié

Maroc : Les grandes lignes du PLF 2019 dévoilées

Temps de lecture: 1'
Le PLF 2019 devra être examiné au Parlement / Ph. DR.

Le 13 août, Saâdeddine El Othmani, chef de l’exécutif, avait émis une note de cadrage relative au Projet de loi des finances. Dans son édition de ce jeudi, le quotidien L’Economiste consacre  trois pages exclusives aux grandes lignes du PLF, annonçant quelques mesures qui seront examinées par le Parlement.

Parmi les mesures phares proposées dans cette mouture, la contribution sociale de solidarité sur les revenus des entreprises dont les bénéfices sont égaux ou supérieurs à 50 millions de dirhams. Cette contribution est désormais chiffrée à 2% des rentrées nettes, au lieu de 1,5%.

Pour l’IS, un taux de 17,5% sera appliqué à la tranche de bénéfice net compris entre 300 001 et 1 million de dirhams au lieu de 20%. Pour un bénéfice inférieur ou égal à 300 000 DH, le taux de l'IS restera à 10%. Et 32% (au lieu de 31%) au-delà d'un million de dirhams de bénéfice. S'agissant de la cotisation minimale, le taux passera de 0,50 à 0,75% du chiffre d'affaires.

Voulu comme un projet dirigé vers les secteurs sociaux l’emploi et la protection sociale, le PLF ne fait pourtant pas l’unanimité parmi les spécialistes en économie. Précédemment contacté par Yabiladi, l’économiste Mohamed Charki estimait qu’«avec cette conjoncture, le gouvernement ne pourra pas maintenir les équilibres macroéconomiques, sauf s’il trouve une troisième voie : augmenter les impôts, baisser l’investissement de certains secteurs…».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com