Politique Publié

Nador : Les Pays-Bas réclament 40 000 euros aux organisateurs du FICMEC

Les conséquences des tensions diplomatiques entre les Pays-Bas et le Maroc se ressentent au Festival international de cinéma et mémoire commune (FICMEC). N’étant plus invité d’honneur de la 7e édition, les Pays-Bas réclament la somme de 40 000 euros injectés dans le festival.

Temps de lecture: 2'
Image d’illustration. / Ph. DR

L’ambassade néerlandaise à Rabat réclame plus de 40 000 euros aux organisateurs du Festival international de cinéma et mémoire commune (FICMEC), qui se déroule actuellement à Nador. Sur fond de tensions diplomatiques, les organisateurs ont décidé de retirer le statut d’invité d’honneur des Pays-Bas au festival.

Contacté par Yabiladi, Abdesslam Boutayeb, directeur du festival, explique que ce retrait fait suite aux déclarations du ministre néerlandais des Affaires étrangères, Stef Block, concernant le Hirak du Rif et la situation des détenus condamnés à de lourdes peines. Il estime que «ses propos et son ingérence dans le dossier rifain portent atteinte à l’intégrité et à l’indépendance de la justice marocaine». Et d’ajouter que «ces accusations remettent en cause toute la légitimité de l’appareil judiciaire».

Quant aux réclamations de l’ambassade, le directeur du festival admet même qu’il sera «dans l’obligation de vendre une partie de sa maison» pour rembourser les frais, étant donné que la somme a déjà été déboursée. Dans ce sens, il explique que ce budget était destiné à la couverture d’un pourcentage des frais d’hébergement de la délégation néerlandaise, ainsi qu’à la mise en place d’un stand de cinéma.

L’ambassade des Pays-Bas réfute

Pour les organisateurs, «la contrat est clair et a été respecté». Toutefois, l’ambassade néerlandaise ne l’entend pas de cette oreille. N’étant pas le pays invité d’honneur au festival, les conditions de subventions ne sont plus remplies.

Ainsi, l’ambassade des Pays-Bas précise à Yabiladi que «l’équipe du FICMEC a pris, de son plein gré, l’initiative de choisir les Pays-Bas comme pays à l’honneur pour la 7e édition de ce festival», ajoutant que «la contribution des Pays-Bas a ainsi été donnée au FICMEC dans le cadre de cette nomination, et ce afin de souligner l’importance des relations entre nos deux pays».

Cependant, «deux semaines avant l’ouverture officielle du festival, le FICMEC a pris unilatéralement la décision que les Pays-Bas ne seraient plus pays à l’honneur», regrette-elle. De plus, l’ambassade précise que lors d’une réunion entre les deux parties, le remboursement a été proposé par les organisateurs du FICMEC. Dans ce sens, en demandant le remboursement de sa contribution, «l’ambassade ne fait que rappeler aux organisateurs leur promesse et engagements vis-à-vis de la participation des Pays-Bas à cet évènement», conclut la même source.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com