Menu

Média Publié

Maroc : Le Conseil national de la presse dans une nouvelle tourmente

Temps de lecture: 1'
En marge de l’élection du président et du vice-président du Conseil national de la presse, un sit-in s’est tenu devant le ministère de Culture et de la communication / Ph. DR.

Après les élections mouvementées de ses membres, le Conseil national de la presse est toujours au cœur de la polémique. Vendredi, en marge de l’élection de son président et de son numéro 2 au ministère de la Culture et de la communication à Rabat, un sit-it s’est tenu en signe de protestation contre le déroulement du scrutin.

Selon le Huffington Post Maroc, une quinzaine d’éditeurs et de professionnels de la presse se sont retrouvés aux portes du ministère pour, disent-ils, «présenter au président de la commission chargée de l’élection une lettre» décrivant «l’état des lieux et les raisons légitimant» cette protestation.

Ali Bouzerda, directeur du site Article19 et candidat tête de liste du «Changement» lors de l’élection des membres, le 22 juin dernier, indique en effet que le mode de scrutin de liste fermée est «non démocratique». Il estime également que «le processus a connu des irrégularités et fait l’objet de plaintes et de recours déposés en justice, sans compter des violations, dont l’exclusion des journalistes de la MAP et de radios privées».

Lors de cette dernière étape de l’élection, Younès Moujahid a été conduit à la tête du Conseil national de la presse. Fatima-Zahra Ouriaghli, directrice de publication de Finances News, en est désormais la vice-présidente. Quant aux journalistes manifestants, ils n’ont pas réussi à transmettre la lettre aux destinataires, déplorant que «la sécurité [leur] a interdit l’accès» à l’intérieur du ministère.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com