Menu

Environnement Publié

Zero Zbel alerte sur la pollution des plages marocaines

Temps de lecture: 1'
Photo d’illustration / Ph. DR.

85% des déchets collectés dans les principales plages du Maroc sont en plastique. Ils sont constitués de bouteilles, de cordes et filets de pêche, ou encore des bâtonnets de sucettes et de sacs plastiques. Ces données sont publiées par l’association Zero Zbel, à l’occasion de la Journée mondiale pour le nettoyage des plages (15 septembre).

Dans un rapport rendu public, l’association explique avoir collecté, de mars à août 2018, 36 280 ibjets en identifiant «leur matière, les types de produits dont ils sont issus et, dans la mesure du possible, les marques et logos qu’ils portent».

Cette campagne d’audit appuyée par la Fondation Heinrich Böll a permis de remonter aux origines industrielles de ces substances. «5 familles de produits représentent 56% des déchets collectés, et l’essentiel de ces déchets est issu de produits commercialisés par une poignée de grandes entreprises industrielles», lit-on sur le document.

«48% des déchets sur lesquels nous avons pu identifier un logo sont issus de marques commerciales appartenant à trois entreprises», indique encore l’association. Selon elle également, «ces entreprises sont des acteurs majeurs des secteurs de la boisson gazeuse, de l’eau en bouteille et des produits laitiers».

De plus, «le Maroc a été désigné parmi les 20 pays qui rejettent le plus de plastique dans les océans», d’où l’urgence de «mettre en place des solutions permettant de réduire notre consommation de plastique et ses impacts sur la nature», qui recommande ainsi d’organiser des ateliers de réflexion autour des résultats de ces audits, dans l’objectif de recueillir l’avis de différents acteurs (associations, entreprises, élus locaux). Ce travail donnera lieu à la publication d’un recueil de recommandations.

Article modifié le 16.09.2018 à 22h47

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate