Menu

Grand Angle

A8gate : Une partie de la classe politique marocaine réagit

L’affaire de l’Audi A8 de Moncef belkhayat continue de faire beaucoup parler sur la toile, mais également au sein de la classe politique. Si certains acteurs s’indignent et parlent de dilapidation des deniers publics, d’autres semblent rester indifférents car estiment-ils, «ce n’est pas un cas isolé». Cette affaire, selon eux, si elle est avérée «n’est que l’arbre qui cache la forêt».

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

Drôle de réaction que celle de certains responsables politiques, interrogés sur ce qui se nomme désormais «l’A8gate», impliquant le ministre de la Jeunesse et des Sports, Moncef Belkhayat et non moins membre du RNI (Rassemblement National des Indépendants). Pour le secrétaire général du Parti Socialiste Unifié, Mohamed Moujahid, qui n’a pas sa langue dans sa poche, cette affaire n’est que «l’arbre qui cache la forêt. Au Maroc, poursuit-il, le vol ce n’est pas un problème d’individu, c’est un problème de structures. C’est tout un système». L’A8gate, à ses yeux, «n’est pas un cas isolé», si toutefois les faits reprochés à Moncef Belkhayat s'avèrent.

Le membre du parti de Salehedinne Mezouar (RNI), avait parlé vendredi d’une «campagne d’acharnement et de dénigrement» orchestrée par l’organe de presse Al Ittihad Al Ichtiraki, porte voix de l’Union Socialiste des Forces Populaires présent dans le gouvernement fassi comme le RNI. Faux, dixit Omar Abbadi, porte parole de l’USFP. «Il n’y a pas d’acharnement. Nous détenons une copie du contrat liant le ministère à la société Griche Car que nous avons déjà publiée. Moncef Belkhayat n’a qu’à montrer son contrat. Ce qu’il tarde toujours à faire.» Au sein de l’USFP, on parle tout bonnement d’un «scandale» de la part de ce «novice en politique».

Mustapha Ramid du Parti de la Justice et du développement (PJD), connu pour sa liberté de ton, fait preuve d’une prudence assez surprenante sur l’affaire Belkhayat : «Je ne suis pas [encore] en possession de ce contrat»,  fait savoir le membre de l’état major de la formation de Benkirane. «Mais, si les faits sont avérés, cela relève de la dilapidation des deniers publics».

La justice en action ?

Le député du PJD regrette que cette affaire ait éclaté alors qu’il est actuellement «impossible de diligenter une enquête parlementaire». Le Parlement se réunit actuellement en session extraordinaire pour l’adoption des projets balisant le terrain pour la tenue des élections du 25  novembre. A l’USFP, où l’on semble sûr de détenir la bonne copie du contrat de la location longue durée de l’A8 du ministre de la Jeunesse, on appelle «à porter l’affaire devant la justice» et «à annuler le contrat».

Pour Moujahid du PSU, seule «une réforme politique profonde et du système de la justice» permettra de venir à bout de ce «système structuré de vol dans ce pays où l’Etat de droit n’existe pas». Nos tentatives pour avoir les réactions de responsables du RNI, de l’Istiqlal et d’autres formations du gouvernement sont restées vaines.

Transparency Maroc : L’opinion publique doit être éclairée

Du côté des associations de défense des droits de l’homme, on suit aussi de très près cette affaire, comme à Transparency Maroc. Rachid Filali, son secrétaire général, pense que le  ministre de la Jeunesse et des Sports « a intérêt à informer l’opinion publique » car, rappelle-t-il, « Moncef Belkhayat a un antécédent [l’affaire de Maroc Numeric Cluster (MNC), ndlr] ».

« Je ne suis pas un juge, ni un procureur, mais des éléments nous montrent que l’accusation n’est pas fortuite ». Il y a des « éléments troublants » qui exigent un contrôle des services concernés. A commencer par le ministre lui-même, de même que le chef du gouvernement ainsi que les services de contrôles des finances publiques.

Vous avez demandé la Démocratie,beh vous l'avez avec une nouvelle Constitution....
Auteur : Chibani2
Date : le 16 septembre 2011 à 16h02
Mais laissez mes camarades de classe tranquille et gérer le pays comme bon leur semble,gare à celui qui met son nez dans ce qui ne lui regarde pas.Il sera muté manu militari au Sahara,il ya encore place pour tout qui rentre pas dans les rangs.....
oui
Auteur : TALFIT
Date : le 16 septembre 2011 à 15h58
oui Mr Moujahid vous avez raison ,tout le monde sait d'où vient le mal ,merci de le dire haut et fort .....La corruption ,les fraudes et les détournements sont choses courantes chez certains responsables et une culture hériditaire .......Elles sont toujours impunies et ça continu ,une vraie gongraine .....
Quand le amroc mene il est fou de joie mais
Auteur : brahms70
Date : le 16 septembre 2011 à 15h20
C'est partout pareil, des ministres qui achetent des A8, des walis qui achetent des terrains à 0 dh, des princes qui ont toutes les terres du maroc, des gouverneurs....et j'en passe.
N'oubliez pas les medecins du privé qui font des millions de dirhams par mois, des cliniques privées, des dentistes, des pharmaciens, des petites et moyennes entreprises, les grands fallaha, qu'ont ils tous en commun ? ils adorent le maroc, ils defendent le maroc, ils demandent plus d'equité, ils veulent du changement... Mais de facon contradictoire, ils ont tous en commun le fait que personne ne declare ses revenus, personnes ne paye ses impots, rare sont ceux qui aident les pauvres, tous marchandent 1 dh avec les vendeurs ambulants...On a un pays formidable mais les marocains sont des gens pleins de contradictions. On est pire comme la grece mais avec des siecles de retard. Oui, ce ministre doit rendre son A8, on doit la lui retirer.POURQUOI LUI ACHETER UNE VOITURE DE FONCTION ? Au canada, en france, dans les pays qui se respectent, tu prends le moyen de transport qui te convient.
Est ce que tous les fonctionnaires ont des voitures de fonction ?
LE BAOBAB
Auteur : amgoun18
Date : le 15 septembre 2011 à 22h41
Vous n'avez encore rien vue c'est l'arganier qui cache le baobab !
Tous ces fils à papa au tour du trône ne font que parader comme des phaons avec leurs femmes reliftées ou leurs voitures de luxe en location chez le beau frère, c'est de la boulémie hereditaire chez les bédouins, ta valeur se mesure à deux paramètres ton haréme et ton écurien vive le maroc...et nous ne sommes pas au bout de nos surprises reforme oblige et après l'hiver le printemps reviendra quand le vent soufflera dans les vallées de l'atlas, quand un fusible saute c'est toute l'installation qu'il faut non pas changer mais reverifier afin de mettre fin aux coupures morales entre la base et le sommet de l'échelle et bla bla bref le sport fait toujours audience dans les stades ou en chambre Mr Moncef belmachin...
a8gate
Auteur : transparence fiscale
Date : le 15 septembre 2011 à 13h16
si ce n'est qu'un contrat en s'enpassera, mais il faut voire tous les contrats le gouvernement a en sa possession
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com