Menu

Sport Publié

Lions de l'Atlas : Le ras-le-bol de Benatia en Russie à l'origine de son écartement ? 

Temps de lecture: 2'
Medhi Benatia en compagnie du sélectionneur national Hervé Renard. / Ph. DR

Grande surprise de la liste de Hervé Renard pour la rencontre de l’équipe nationale contre le Malawi, le 8 septembre prochain, l’absence de Medhi Benatia, désormais ex-capitaine des Lions de l’Atlas soulève des questions.

Ce jeudi, une source proche du défenseur du club italien Juventus révèle à Hesport que Medhi Benatia «est en colère suite à son écartement de la liste» des Lions de l’Atlas pour la prochaine rencontre. «Benatia a été surpris de ne pas voir son nom figurer sur la liste et a été dérangé, surtout qu’il s’est préparé pour ladite rencontre», poursuit la même source qui déclare que cet écartement est intervenu «sans explications ni contacts avec les responsables de la FRMF ou l’équipe nationale».

«En absence de ces explications, Benatia prendra sa décision prochainement, surtout qu’il comptait sur sa participation aux éliminatoires et à la Coupe de la CAF l’année prochaine», conclut la source proche du Franco-marocain.

De son côté, Al Ahdath Al Maghribia écrit ce jeudi que «la sortie de piste médiatique de Mehdi Benatia lors de la coupe du monde russe n’est pas encore pardonnée». Le journal confirme que Hervé Renard n’a toujours pas tourné la page et «garde en travers de la gorge les agissements du désormais ex-capitaine de la sélection». La situation entre le défenseur de la Juve et Mustapha Hadji -que certains soupçonnent d’avoir été dans le viseur de Benatia lors de sa sortie médiatique- se serait arrangée quelques jours seulement après l’affaire.

Pour rappel, quelques minutes après le match des Lions de l’Atlas face au Portugal en Coupe du monde, le capitaine de l’équipe nationale Mehdi Benatia n’avait pas mâché ses mots. Au micro de beIN Sports, Mehdi Benatia avait critiqué l’entourage de la sélection nationale qui aurait «tourné le dos après le premier match» aux Lions de l’Atlas en pensant qu’ils étaient «devenus des enfants gâtés après la qualification».

 «Hervé Renaud n’est pas juste un entraîneur pour moi. C’est un ami», a réagi jeudi le désormais ex-capitaine de Lions de l’Atlas, dans un tweet. «La médisance ne s’arrêtera donc jamais ?!», a répondu aux informations évoquant des supposées tensions entre lui et le sélectionneur de l’équipe nationale.

Article modifié le 31.08.2018 à 14h07

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com