Menu

Breve

Sahara occidental : Un groupe d'étude au sein de l'Assemblée nationale française ? [Erratum]

Publié
Jean Paul Lecoq aux côtés de Brahim Ghali, le 30 mars 2018 à Alger. / Ph. DR
Temps de lecture: 1'

Suite à notre article du 27 août 2018 sur la constitution, au sein de l’Assemblée nationale française, d’un groupe d’études sur le Sahara occidental, un expert de la question a attiré notre attention sur la confusion relative à cette question.

La création de ce groupe a été annoncée par l’agence de presse du Polisario, avant d’être reprise par Algérie Presse service (APS) et d’autres médias algériens et pro-Polisario. Bien que ces sources affirment que l’annonce a été faite par l’Assemblée nationale, aucun communiqué dans ce sens n’a été publié par la Chambre des députés.

Pis, le groupe d’études sur le Sahara occidental n’est pas une nouveauté. Il date, en effet, de plusieurs mandats au sein de l’Assemblée nationale française. En 2012-2017, ce groupe a été coprésidé par Nicolas Sansu du Parti communiste français (PCF) et Philippe Baumel du Parti socialiste (PS), alors qu’il a été présidé entre 2007 et 2012 par André Chassaigne, également du PCF.

Quant à l'actuel mandat, ledit groupe est présidé par Jean Paul Lecoq (PCF), également à la tête du «Réseau international des parlementaires pour l’autodétermination du Sahara occidental».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com