Menu

Article

Maroc : Les anti-normalisation vent debout contre la visite d’Avi Gabbay

Les ténors de la lutte anti-normalisation au Maroc dégainent leurs armes à nouveau pour exprimer leur colère contre les vacances privées d’Avi Gabbay, à la tête du Parti travailliste israélien, au Maroc. Ils considèrent que sa visite constitue une «provocation» aux Marocains.

Publié
Avi Gabbay, chef du Parti travailliste israélien (opposition). / Ph. Moti Milrod (Haaretz)
Temps de lecture: 2'

Né en Israël d’une famille originaire d’un village marocain près de Demnate (100 kilomètre au nord-est de Marrakech), Avi Gabbay, à la tête du Parti travailliste israélien, s’est déplacé au Maroc dans le cadre d’une visite privée. Une information révélée la semaine dernière par le média Al-Masdar selon qui, l’homme politique a été accompagné de sa femme et de ses enfants.

Le média arabophone israélien cite même Avi Gabbay, qui affirme avoir eu «une grande envie d’effectuer ce voyage» dans le village où sont nés ses frères et dans lequel sa famille a vécu avant d’immigrer vers Israël. «Mais nous avons eu beaucoup de mal à nous y rendre, puisqu’il s’agit d’un petit village qui n’apparaît pas dans les cartes de Google Maps», poursuit-il.

«Nous avons eu besoin d’une journée entière pour trouver ce village. Nous avons traversé des moments intéressants.»

Avi Gabbay

Le média affirme que le chef de l’opposition en Israël «maîtrise la Darija marocaine et parle couramment avec la population locale, dont quelques uns qui se souvenaient de certaines choses concernant sa famille». Mais Al-Masdar ne manque pas d’affirmer que le responsable politique fait appel à ses «origines marocaines pour mobiliser les Israéliens originaires de l’Afrique du Nord et qui votaient naturellement pour le Parti Likoud».

Avi Gabbay au Maroc. / Ph. Al-MasdarAvi Gabbay au Maroc. / Ph. Al-Masdar

Une visite qui fait grincer les dents

Dès son annonce, le déplacement d’Avi Gabbay a intéressé les anti-normalisation du royaume. C’est la raison pour laquelle l’Observatoire marocain contre la normalisation avec Israël n’a pas manqué de réagir, qualifiant l’homme politique d’origine marocaine de «criminel du gang sioniste occupant».

Quant à ce déplacement au Maroc, l’Observatoire évoque «un crime odieux contre les Marocains et une provocation de leurs sentiments contre l’occupation, l’agression et l’injustice» faite au peuple palestinien.

«L’Observatoire avertit contre les tentatives ardues des centres de pouvoir pour présenter les occupants sionistes, terroristes et meurtriers d’origine marocaine en tant que citoyens marocains représentant la communauté marocaine établie dans l’entité sioniste.»

Communiqué de l’Observatoire

Le collectif réitère ensuite sa «condamnation de l’état de laxisme dans la protection de la souveraineté nationale contre l’infiltration sioniste dangereuse et montante, et qui menace la sécurité nationale du Maroc». La même source conclut par affirmer que «la place des sionistes est devant les tribunaux et dans les prisons pour leurs crimes sans fin et ne doivent pas bénéficier de l’accueil et de l’hospitalité» des Marocains.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com