Menu

Breve  

PASOCI : Le Maroc en passe de remporter son pari face à l’Algérie

 

Publié
Samira Yasni / Archive - DR
Temps de lecture: 1'

Le Maroc tient à organiser, à Rabat en décembre prochain, la 2e conférence du «Parlement africain de la société civile (PASOCI)» sur la migration. A cet effet, il vient de lancer une campagne dite de «consultation» en Guinée. Une mission confiée à Mme Samira Yasni, la représentante de l’ONG auprès de l’Union africaine.

Yves Magloire, l’organisateur à Conakry de la 1ere conférence de l’ONG en décembre 2017 sur le même sujet, est Guinéen. Celui-ci avait annoncé, le 31 juillet, que l’Algérie accueillerait la 2e rencontre du PASOCI.

A Conakry, Mme Yasni a pourtant réitéré que c’est Rabat qui abritera la 2e conférence du PASOCI. Dans une interview accordée, hier, à la Radio Télévision Guinéenne (à partir de 26’25), la Marocaine a annoncé que le PASOCI a choisi une ONG locale, l’Association Mutuelle Financière des Femmes Africaines (MUFFA) de la commune Ratoma, relevant du territoire administratif de la capitale, pour représenter l’Afrique de l’Ouest.

«On n’a voulu exclure personne, on a procédé comme les Nations unies. Quand il y a une conférence internationale ce sont des consultations et des échanges qui se font dans chaque sous région. Nous avons opté pour la MUFFA parce qu’elle est bien ancrée en Guinée, ayant une représentativité sur tout le territoire et une relation avec la thématique choisie par la conférence», a justifié Mme Yasni.

On apprend que la cérémonie du lancement de la MUFFA, en juillet 2015 à Conakry, a connu la présence du président Alpha Condé. Depuis il suit avec un intérêt particulier le développement de l’association. En juin dernier, il inaugurait le siège de l’ONG à la ville de Dalaba, située à 363 km de la capitale, et celui de Mamou. Le chef de l’Etat a également accordé un don 300 millions de francs guinéens à la MUFFA. 

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com