Menu

Religion Publié

Galère des pèlerins marocains : Le ministère d’Ahmed Taoufik rétropédale

Alors qu’il a publié jeudi un communiqué démentant les vidéos circulant sur le net, filmées par des pèlerins marocains, le département des Habous et des affaires islamiques reconnait désormais, à demi-mot, les mêmes dysfonctionnements.

Temps de lecture: 2'
Photo d'illustration. / DR

Quelques heures seulement après avoir démenti les vidéos circulant sur le web et faisant état de la mésaventure de plusieurs pèlerins marocains en Arabie saoudite, le ministère des Habous et des affaires islamiques vient de rétropédaler. Dans un deuxième communiqué repris ce vendredi soir par la MAP, le département d’Ahmed Taoufik fait état d’une conversation téléphonique entre le ministre de tutelle et son homologue saoudien.

Un appel suite auquel la délégation marocaine s’est réunie «en urgence» à La Mecque avec des membres de l’établissement privé des Moutawifs des pèlerins des pays arabes. Celui-ci a exprimé «sa grande compréhension de ce que les pèlerins marocains ont subis soit à Mina ou Arafat ou Muzdalifah», indique le communiqué.

«La partie marocaine a exposé les dysfonctionnements ayant entaché l’opération Hajj de cette année, notamment en ce qui concerne la nourriture, l’hébergement à Mina et le transport à Arafat.»

Deuxième communiqué du ministère des Habous et des affaires islamiques

Le ministère d’Ahmed Taoufik note qu’après «une discussion approfondie de tous ces aspects», l’établissement des Moutawifs des pèlerins des pays arabes et la délégation marocaine «ont convenu de publier un procès-verbal commun pour identifier les responsables de ces dysfonctionnements».

Une reconnaissance à demi-mot après le démenti

Jeudi soir, le ministre des Habous et des affaires islamiques avait pourtant publié un communiqué où il expliquait que «l’ensemble des pèlerins ont accompli leurs rites ou sont sur le point d’achever le dernier d'entre eux, à savoir Tawaf al-ifada, après que plus de la moitié des pèlerins ont quitté Mina vers la Mecque».

Qualifiant de «mensonges» comme d’autres «proférés les années passées», les vidéos circulant depuis quelques jours, filmés par des pèlerins marocains, le communiqué-démenti s’est attardé à expliquer que les numéros de bureaux contenus dans les vidéos ne correspondent pas à ceux de cette année. Evoquant les «grands efforts déployés par la délégation marocaine», le communiqué a noté que de «nombreux pèlerins issus d’autres pays ont souffert de retards plus importants» que ceux des pèlerins marocains.

Jeudi, plusieurs vidéos ont circulé sur Internet, montrant des pèlerins marocains en Arabie saoudite, exprimant leur mécontentement sur les conditions de leur hébergement, ainsi que la qualité des services sur place. Dans une vidéo d’une vingtaine de minutes, les pèlerins se plaignent notamment des maigres repas qui leur ont été servis, ainsi que d’une gestion défaillante causant des retards dans leur transport. Certains parmi eux ont même mis en cause les représentants de leur délégation marocaine, reprochant à celle-ci de les avoir abandonnés à Mina et de ne pas avoir réagi rapidement aux manquements constatés dans la gestion du Hajj.

Pour rappel, la délégation marocaine de cette année est conduite par le ministre du Tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Mohamed Sajid.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com