Menu

Breve

Nominations à l’Intérieur : Des walis limogés effectuent leur come-back

Publié
Abdelouafi Laftit, ministre marocain de l'Intérieur / Ph. MAP
Temps de lecture: 1'

La liste des 34 walis et gouverneurs, nommés en conseil des ministres du 20 août dernier, est enfin révélée. Comme Yabiladi l'a annoncé précédemment, Kaïs Lahlou est promu wali de la région Marrakech-Safi. Il succède à Abdelfattah Lebjioui, nommé à ce poste en juin 2016. En décembre 2017, il a été suspendu de ses fonctions dans le cadre d’une enquête menée par une commission du ministère de l’Intérieur.

Sur la nouvelle liste figure également le nom d’Abdeslam Bekrate. Après une sanction de presque deux années au département de l’Intérieur, suite à son limogeage par le roi Mohammed VI du pôle de la logistique et de la sécurité à la COP22. Alors qu’il était wali de la région Marrakech-Safi, il effectue désormais son come-back en devenant le nouveau wali de la région Béni Mellal-Khénifra.

Deux autres nominations concernent l’Administration centrale : Mohammed Dardouri, coordonnateur national de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et Jelloul Samseme, attaché à l’administration centrale du ministère de l’Intérieur. Ce dernier était gouverneur à Al Hoceima avant d’être démis de ses fonctions en septembre 2015, suite à une affaire affectant un MRE.

Article modifié le 25/08/2018 à 16h47

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com