Menu

Article

Espagne : Armé d’un couteau, un Marocain menace un commissariat pour être rapatrié

Pour réclamer son rapatriement, un homme de nationalité marocaine s’est présenté, mardi 6 septembre, à un commissariat de la commune de Pontevedra, en Espagne, muni d’un couteau à la main. L’homme qui souffrait visiblement de troubles mentaux, a menacé certains agents de police, avant de tenter de se blesser. L’homme a finalement été maitrisé. Cependant, c’est dans un hôpital psychiatrique qu’il va trouver refuge.

Publié
Ph : Farodevigo.es
Temps de lecture: 2'

La ville de Pontevedra, située dans le nord-ouest de l’Espagne, a été témoin hier, mardi 6 septembre d’un scenario des plus intriguant. Un Marocain, dont l’identité n’a pas été précisée, a dû mobiliser pratiquement tout l’effectif du commissariat basé à la rue Joaquin Costa, rapporte le journal espagnol Faro de Vigo.

Les faits se sont produits aux alentours d’1h du matin lorsque les agents de police, qui était de garde cette nuit là, ont aperçu un homme qui tentait d’ouvrir la porte d’accès au commissariat. Un des agents s’est dirigé vers l’homme en question, pour l’interroger sur la raison de sa présence. C’est alors que l’homme a subitement brandi un grand couteau de cuisine, avec lequel il a menacé l’agent. Ce dernier, assisté par d’autres agents de police, a tenté de le maitriser, mais en vain. Son agressivité n'a fait que redoubler.

L’homme a alors quitté les bureaux du commissariat pour se diriger vers l’autre côté de la rue. Après avoir ôté sa chemise, l’intéressé a menacé à plusieurs reprises de se mutiler, précise le quotidien espagnol. «Je veux renter à mon pays. Ça m’est égal de mourir ou de tuer quelqu'un», hurlait-il en pleine rue. Tous les éléments de police, présents dans la ville à ce moment là, ont été mobilisés.

Après de rudes négociations, l’homme a fini par être maitrisé. Selon les autorités locales, l’homme souffre de troubles psychiatriques. Il a été placé, dans un premier temps, à l’hôpital Montecelo avant d’être transféré par la suite à l’unité psychiatrique de hôpital provincial de Pontevedra. Cependant, on ne sait pas si le rapatriement de l’intéressé est envisageable. En attendant, il devra rester aux soins pour une période indéterminée.

CE Marocain s'est trompé de porte.........
Auteur : pouic2011
Date : le 08 septembre 2011 à 10h13
C'est au Consulat Marocain qu'il aurait dû rentrer armé pour se faire rapatrier car lees Españols ne lui ont donné que l'hospitalité et l'accueil.
C'est avec les nôtres,quand je parle de cette manière,je m'adresse aux dirigeants et gouvernants de pacotille que nous avons des comptes à régler pas avec nos voisins.....
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com