Immobilier Publié

Indice des prix des actifs immobiliers : Hausse de près de 20% des transactions à Rabat

Dans la capitale, les transactions immobilières ont augmenté de près de 20% entre le premier et le deuxième trimestre 2018, sous l'effet principalement d'une hausse des ventes d'appartements et de locaux commerciaux.

Temps de lecture: 2'
La hausse des transactions immobilières s'explique principalement par l'augmentation des ventes d'appartements et de locaux commerciaux. / DR

A Rabat, après une hausse de 2,4% au premier trimestre de 2018, les prix ont progressé de 1,7%, en lien principalement avec le renchérissement de 6,3% des biens résidentiels, lit-on dans l'indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) relatif au deuxième trimestre 2018, établi par l'Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC) et Bank Al-Maghrib.

Les prix des maisons et des appartements ont respectivement augmenté de 15,4% et 5,8%. En revanche, les prix des terrains et des biens à usage professionnel ont diminué de 7,6% et 17,5% respectivement.

En ce qui concerne les transactions, leur nombre a enregistré une hausse de 19,6% après celle de 19,4% lors du trimestre précédent. Les ventes portant sur les biens résidentiels et ceux à usage professionnel ont augmenté de 23,2% et de 48,8%. Dans le détail, les ventes des locaux commerciaux enregistrent une hausse de 56,4%, contre +22,3% pour les appartements et +6,7% pour les maisons. Seules les transactions des terrains urbains ont diminué de 38,5%.

Les actifs résidentiels se sont appréciés de 0,1% en glissement annuel

En glissement annuel, les prix des actifs immobiliers ont augmenté de 0,9%, avec des hausses de 0,1% pour les biens résidentiels, de 2,4% pour les terrains et de 1,4% pour les biens à usage professionnel. Concernant le nombre de transactions, il a affiché une baisse de 0,5%, reflétant une diminution de 4,4% des ventes de biens résidentiels et des augmentations respectives de 13,4% et 6,3% de celles de terrains et de biens à usage professionnel.

Toujours en glissement annuel, les actifs résidentiels se sont appréciés de 0,1%, incluant des augmentations respectives de 0,1% et 3,6% pour les appartements et les villas, ainsi qu’une baisse de 1,4% pour les maisons. Du côté des des transactions, leur recul de 4,4% traduit notamment le repli de 5,5% des ventes d’appartements, celles concernant les maisons et les villas ayant en revanche augmenté de 8,5% et de 12,3% respectivement.

Les indices des prix des actifs immobiliers ont été élaborés conjointement par Bank Al-Maghrib et l’ANCFCC à partir des données de l’ANCFCC. De périodicité trimestrielle, ces indices sont calculés selon la méthode des ventes répétées qui permet de remédier au problème de l’hétérogénéité des biens immobiliers. Ce dispositif permet de retracer l’évolution au niveau national et par grande ville des prix des biens immobiliers des trois grandes catégories, en l’occurrence le résidentiel, le foncier et le commercial, ainsi que ceux des six catégories : appartement, maison, villa, terrain urbain, local commercial et bureau.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com