Menu

Société Publié

Projet d’attaques contre des musulmans en France : Les trois suspects mis en examen

Temps de lecture: 1'
Trente-six armes à feu et des milliers de munitions ont été retrouvées dans leurs domiciles. / Ph. Anne-Christine Poujoulat – AFP

Les deux hommes et la femme qui ont été arrêtés lundi 23 juillet dans le cadre de l’enquête sur le groupe d’ultradroite «AFO», suspecté de préparer des attaques contre des musulmans, ont été mis en examen pour «association de malfaiteurs terroriste», selon l’agence France-Presse, qui cite une source judiciaire.

Les suspects avaient été interpellés dans la Creuse et les Hauts-de-Seine, plus précisément à Saint-Pardoux-Morterolles, Nanterre et Garches. Ils sont soupçonnés d’avoir voulu prendre part à un projet d’empoisonnement de nourriture halal dans des supermarchés fréquentés par des musulmans.

Des perquisitions avaient été menées dans leurs domiciles respectifs. Trente-six armes à feu et des milliers de munitions y avaient été retrouvées, dont des éléments «entrant dans la fabrication d’explosif de type TATP», selon le parquet, qui avait ouvert une enquête à la mi-avril, rappelle l’AFP.

Les enquêteurs s’interrogeaient sur leur rôle éventuel au sein du groupuscule «Actions des forces opérationnelles» (AFO) visé en juin dernier par un important coup de filet. Ce groupe entend lutter «contre le péril islamiste», selon les investigations, et a évoqué des projets d’attaques contre des islamistes sortant de prison ou des mosquées radicales.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com