Société Publié

Mantes-la-Ville : Les musulmans remportent une nouvelle victoire judiciaire contre le maire ex-FN

Temps de lecture: 1'
Cyril Nauth, le maire de Mantes-la-Ville. / Ph. DR.

En France, les musulmans de Mantes-la-Ville (Yvelines) ont pu avoir gain de cause. Le tribunal administratif de Versailles a jugé illégal, mercredi 11 juillet, le refus de Cyril Nauth, maire Rassemblement national (ex-FN), de délivrer un permis de construire une salle de prière pour l’association des musulmans de Mantes Sud (AMMS), indique l’AFP.

Ce n’est pas la première fois que le premier édile est débouté par la justice dans ce conflit qui l’oppose aux musulmans de sa commune pour la construction du lieu de culte. Le tribunal a estimé que cette décision du maire relevait du «détournement de pouvoir», puisqu’aucun argument valable n’a été présenté à la justice.

Le tribunal administratif de Versailles a imposé à Cyril Nauth de délivrer un permis de construire à l’AMMS «pour qu’elle puisse aménager une salle de prière et des bureaux dans l’ancienne trésorerie municipale, déjà en partie transformée en lieu de culte. La capacité d’accueil doit être portée de 300 à 700 fidèles», ajoute la même source.

La mairie de Mantes-la-Ville a un délai d’un mois pour délivrer le permis de construire à l’association musulmane, sinon elle devra payer une amende de 150 euros par jours. De plus, la commune devra payer 3 000 euros à l’AMMS pour les frais de justice.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com