Menu

Société Publié

Amine Kahlouch, un aventurier marocain à la conquête de l’Asie

En janvier 2018, l'ingénieur marocain Amine Kahlouch a entamé un voyage en direction de l'Asie. En seulement cinq mois, le jeune homme a visité 12 pays, découvrant la beauté de ce continent et profitant de ce que peut apporter un voyage aventureux. INTERVIEW.

Temps de lecture: 3'
Amine Kahlouch est un aventurier marocain ayant visité 12 pays asiatiques en cinq mois. / Ph. Facebook

Pour Amine Kahlouch, ingénieur de 24 ans qui vient de clôturer une tournée en Asie, voyager est la clé de la satisfaction personnelle. Et pour éprouver ce sentiment d'épanouissement, le natif de Casablanca a démissionné de son poste en Angleterre pour se lancer dans un nouveau voyage. En seulement cinq mois, Amine a visité 12 pays asiatiques, dont le Cambodge, la Malaisie, l'Indonésie, les Philippines, le Vietnam et Myanmar. Contacté par Yabiladi, le jeune aventurier évoque son voyage en Asie, ses motivations, ses rêves, ses conseils pour les amoureux d'aventure ainsi que ses projets futurs.

Pourquoi avez-vous choisi de quitter l'Angleterre pour ce périple en Asie ?

J'ai commencé mon voyage en janvier 2018 et j'ai réussi à visiter 12 pays asiatiques en seulement cinq mois. Je suis ingénieur et j'ai passé deux ans dans une entreprise en Angleterre. Devoir aller travailler tous les jours et faire la même chose encore et encore m'ennuyait et me faisait remettre en question ma vie de tous les jours. Pour être honnête, avoir un emploi de 9h à 17h limitait ma liberté et je n'avais pas beaucoup de temps pour faire les choses que j'aime.

De plus, je suis contre l'idée d'avoir un chemin bien planifié que je devrais suivre et ce «voyage classique» que la société vous oblige à traverser : étudier, aller à l'université, avoir un diplôme, travailler, acheter une maison, puis se marier et avoir des enfants. C'était difficile pour moi de m'en tenir à ce format typique.

Avec toutes ces pensées dans ma tête, l'idée de voyager a grandi petit à petit en moi et j'ai décidé de l'essayer. Il est difficile de faire le premier pas mais après y avoir réfléchi, j'ai réalisé que ce n'était pas impossible. J'ai donc quitté mon emploi en novembre 2017 et en décembre je me suis envolé pour Casablanca où je suis resté un mois, préparant ainsi mon voyage en Asie.

Pourquoi avoir opté pour l'Asie ?

J'ai choisi l'Asie parce que c'était différent et je ne savais presque rien de ce continent. Auparavant, quand j'étais étudiant au Royaume-Uni, j'ai eu la chance de visiter l'Europe. C'était abordable de le faire à travers l'Angleterre. Je pensais à l'Asie aussi parce que c'était très loin de chez moi, une véritable aventure où l'ont doit être capable de compter que sur soi. 

Je n'avais pas de plan très strict pour mon voyage mais ce qui m'a le plus rassuré, c'est le fait que je pouvais facilement obtenir un visa. Pour la plupart des pays asiatiques où je suis allé, j'ai pu demander un visa en ligne ou bien l'obtenir une fois à l'aéroport.

L'Asie était également très abordable pour voyager. Par exemple, j'ai dépensé entre 50 000 à 60 000 dirhams pendant ma tournée avec la nourriture et le transport inclus. Pendant mon séjour de 15 jours en Indonésie, j'ai dépensé seulement 3 400 dirhams !

Qu'est-ce qui vous a le plus marqué lors de votre voyage ?

Pendant mon séjour en Indonésie, j'ai réussi à escalader le mont Batur, un volcan actif situé au centre de deux calderas concentriques au nord-ouest du mont Agung sur l'île de Bali. De plus, j'ai visité plusieurs endroits passionnants tels que le festival de l'eau en Thaïlande, le désert de Petra en Jordanie et le Mékong, le plus long fleuve d'Asie du Sud-Est.

Avez-vous fait des amis lors de votre voyage ?

Je restais la plupart du temps dans des auberges où j'ai rencontré beaucoup de gens. Certains d'entre-eux m'ont même accompagné dans certaines parties de mon voyage.

Quand j'étais aux Philippines, j'ai rencontré une fille tchèque qui visitait aussi l'Asie. Nous avons voyagé ensemble à travers le pays pendant une semaine. Je lui ai dit que je voulais visiter le Myanmar et elle m'a promis de me rejoindre pour que nous puissions découvrir le pays ensemble. Ce qui s'est passé c'est que nous nous sommes séparés plus tard, je suis allé en Corée du Sud et au Vietnam et elle a dû aller en Thaïlande. Une fois qu'elle a su que j'étais en Birmanie, elle a pris un bus pour un voyage de 35 heures de Bangkok au Myanmar.

Avez-vous des projets pour de nouvelles aventures ?

Mon prochain projet est de faire Tanger-Dakhla à vélo. Je travaille sur le voyage maintenant depuis Casablanca. Cette fois, je veux que les choses soient plus structurées, car j'ai besoin de parrainage afin de récolter des fonds pour une association. Le périple devrait débuter en août et prendre 30 à 40 jours.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com