Menu

Sport   Publié

Russia 2018 : Younès Belhanda, le coup d'accélérateur des Lions de l'Atlas

Younès Belhanda fait partie des Marocains sélectionnés lors du Mondial de Russie. Même si le footballeur n’est pas né au Maroc, il a préféré faire un choix de cœur pour intégrer la sélection nationale du royaume, le pays d’origine de ses parents. L’international marocain, l’une des révélations du football européen, a remporté plusieurs championnats.

Temps de lecture: 2'
Younès Belhanda, Lion de l'Atlas depuis 2010. / Ph. DR

Younès Belhanda fait partie des joueurs nés en France mais qui ont choisi de jouer pour le pays d’origine de leurs parents. Il figure parmi la sélection nationale des Lions de l’Atlas. L’Avignonnais a fait ses premiers pas dans le foot au sein de l’équipe de sa ville pour rejoindre ensuite l’équipe de Montpellier HSC à l’âge de 13 ans où il a fait son apprentissage.

Agé de 19 ans, le milieu de terrain signe son premier contrat professionnel avec le club montpelliérain pour un bail de trois ans. Il joue son premier match en 1ère division le 8 août 2009 face au Paris-saint-Germain (PSG). L’international marocain fait rapidement sensation et devient une référence. Montpellier Hérault SC occupe alors la cinquième place du championnat et se qualifie pour la coupe de l’UEFA. Le Franco-marocain décide alors de continuer son contrat jusqu’en juin 2014.

En 2011, son équipe arrive en finale de la Coupe de la Ligue mais perd face à l’Olympique de Marseille. Younès Belhanda continue de s’améliorer et d’affiner sa technique. Sa persévérance paie puisqu’il est élu meilleur joueur de la Ligue 1 pour le mois de novembre 2011 lors des trophées de l’UNFP (Union nationale des footballeurs professionnels). A la fin de la saison, Montpellier HSC remporte le championnat de France. René Girard, entraîneur du club montpellierain à ce moment-là, souligne la polyvalence du Franco-marocain : [Le désir de Younès Belhanda] d’être en possession de la balle combiné avec une excellente technique signifie qu’il peut jouer au milieu de terrain et en ailier. Il me rappelle Robert Pirès», dira-t-il.

Fier de faire partie des Lions de l’Atlas

Entre temps, Younès Belhanda choisit de porter les couleurs du royaume et rejoint la famille des Lions de l’Atlas. Son premier match a lieu le 17 novembre 2010 à Belfast, face à l’Irlande du Nord. «C’était 50-50. Mais à un moment donné, on se dit que c’est plus facile d’être dans la sélection du Maroc. De plus, c’est aussi une grande fierté pour la famille qui est au Maroc. (…) Mais c’est un choix réfléchi aussi. J’y ai pensé toute la saison dernière, depuis mes débuts avec l’équipe première de Montpellier», explique le footballeur, cité par RMC Sport.

En 2013, cap vers l’Ukraine, où l’international marocain signe avec le Dynamo de Kiev le 29 juin 2013. «Je suis heureux d’avoir signé un contrat avec le Dynamo. C’est une excellente équipe avec laquelle je veux jouer. J’ai le souhait de remporter le championnat d’Ukraine de football et de démontrer un excellent jeu lors de la ligue d’Europe», confie Younès Belhanda après la signature de son contrat. Un souhait exaucé puisque son équipe finit par remporter la Coupe d’Ukraine en 2014 et se qualifie à la Ligue Europa. Lors de la saison d’après, il réalise un doublé en remportant le championnat et la Coupe d’Ukraine.

En 2016, l’ancien montpellierain est prêté à Schalke pour une saison. Une expérience au sein de la Bundesliga qui amplifie son amour pour le football. Il déclare à France Football : «Je ressens vraiment que j’ai fait le bon choix. Je suis à Schalke dans un club de haut niveau avec des infrastructures exceptionnelles. Quant au public, je ne vous en parle pas, je crois que sa réputation a largement dépassé les frontières de l’Allemagne».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com