Menu

Sport Publié

Russia 2018 : Comment l’Iran a cassé le jeu des Marocains

Temps de lecture: 1'
Le sélectionneur iranien, Carlos Queiroz, a expliqué avoir adopté une approche psychologique pour faire échouer les Marocains. / Ph. Eurosport

Le match Maroc-Iran, disputé cet après-midi à Saint-Pétersbourg, aura démontré une chose : les tactiques footballistiques peuvent parfois se parer d’une approche psychologique pour faire échouer l’adversaire.

Lors de sa conférence de presse, Carlos Queiroz, le sélectionneur iranien, a en effet insisté sur la dimension psychologique de la victoire arrachée par son équipe face au Maroc (1-0), rapporte l’Equipe.

«De notre côté nous savions que nos adversaires débutaient très bien les matches, à pleine vitesse, avec un esprit offensif. Donc on voulait créer un effondrement mental chez les joueurs marocains, en suscitant chez eux de la frustration, en ‘‘cassant’’ le jeu de leurs créateurs... Après un quart d’heure, on a commencé à sortir un peu de notre camp et on a eu la plus belle occasion de la première mi-temps (deux frappes successives à la 43e). A partir de ce moment-là le match a changé car les Marocains ont compris qu’on pouvait gagner», explique Carlos Queiroz à l’Equipe.

«Le Maroc a des atouts, des forces particulières, notre objectif face à eux était donc de les frustrer, de les empêcher de développer leur jeu offensif.»

Carlos Queiroz
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com