En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez Politique de confidentialité et l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X


Société Publié

France : Le forcené d’une prise d’otages à Paris est un Marocain

Temps de lecture: 1'
Des policiers de la BRI ont été dépêchés sur les lieux de la prise d'otage. / Ph. Benoit Tessier – Reuters

Une entreprise du Xe arrondissement de Paris a été le théâtre, hier, d’une prise d’otages de quatre heures. L’alerte a été donnée vers 15h45 par un homme qui a essuyé une légère blessure au visage après avoir croisé l’assaillant, indique 20 Minutes.

Une fois sur place, les policiers de la brigade de recherche et d’intervention (BRI) ont établi un contact avec le preneur d’otages, un dénommé Youssef O., 26 ans, de nationalité marocaine. Ses revendications apparaissent floues et «incohérentes» : le jeune homme demande à être mis en relation avec un membre de l’ambassade d’Iran, il évoque le 11 septembre puis des faits divers à l’instar de l’affaire Maëlys ou Théo, d’après une source policière.

Très vite, la piste d’un acte terroriste, initialement redoutée, est écartée. «Il n’est pas fiché ni connu pour radicalisation», précise cette source. Son casier judiciaire ne comporte qu’une mention pour dégradations.

Selon une source policière, le preneur d’otages a aspergé le sol de l’entreprise d’essence ainsi qu’un de ses otages, qu’il a également menotté. Il menacé le second, une femme, avec un couteau.

L’assaut n’a été donné que peu avant 20 heures. Le preneur d’otages a finalement été interpellé sans trop de difficultés, les otages libérés sains et saufs mais en état de choc. L’homme était armé d’un couteau et d’une arme factice.

Youssef O. a été placé en garde à vue dans la soirée avant que celle-ci ne soit levée dans la nuit car l’homme a été transféré à l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police de Paris, précise une source judiciaire. Il fera l’objet d’une évaluation dans la journée pour savoir si son état permet la poursuite de sa garde à vue. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour enlèvement et séquestration, violences avec arme, détention d’arme, menace de crime ou de délit et tentative d’homicide volontaire, conclut 20 Minutes.

3 commentaires
Unesuggestion
Date : le 13 juin 2018 à 23h40
À la longue, c'est l'inverse qui serait surprenant :-''
touko69
Date : le 13 juin 2018 à 20h41
Quand j ai entendue sur bfm que parmis ces propos il voulait rencontrer l ambassadeur d Iran Je me suis dit merde j espère que c est pas fatem qui as péter un plond lol je plaisante.... Sahaftorek
FATEM95
Date : le 13 juin 2018 à 16h37
ça ressemble beaucoup à un fait divers avec un déséquilibré. Ni plus ni moins. Un prise d'otage improvisée et des propos incohérents. ça arrive très souvent. Rien de politique.
Dernière modification le 13/06/2018 23:40
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com