Menu

Politique Publié

Une nouvelle délégation marocaine en visite actuellement à Israël

Le ministère israélien des Affaires étrangères a annoncé qu'une délégation de 11 Marocains, comprenant des ingénieurs, des réalisateurs, des écrivains et des hommes d'affaires, est actuellement en visite à l'Etat hébreu, en soulignant qu’elle rencontrera des responsables israéliens et visitera également un grand nombre de lieux saints islamiques. Une visite qui ne passera pas inaperçue du côté des activistes anti-normalisation.

Temps de lecture: 3'
Les membres de la délégation marocaine lors de leur visite à la bibliothèque nationale israélienne à Al Qods. / Ph. Facebook - Israel Arabic

Au moment où les appels au boycott d’Israël ont augmenté depuis les derniers événements dans la bande de Gaza et le transfert de l’ambassade américaine à Al Qods, une délégation composée de 11 Marocains a choisi de nager à contre-courant. Dimanche, le ministère israélien des Affaires étrangères a annoncé l’arrivée d’un groupe de Marocains pour une visite de cinq jours. Une délégation composée d’ingénieurs, de réalisateurs, d’écrivains et d’hommes d'affaires.

Sur Facebook, la page «Israël parle arabe» appartenant à la diplomatie israélienne a même précisé que ces Marocains «voient l'importance du dialogue et de la communication avec leurs homologues en Israël». Sans donner les noms des membres de ladite délégation, la même source précise que la visite durera «cinq jours durant lesquels les membres de la délégation se réuniront avec des députés à la Knesset et d'autres fonctionnaires et visiteront des instituts de recherche dédiés au Moyen-Orient, le musée de l'Holocauste Yad Vashem et le centre du patrimoine des Juifs d'Afrique du Nord».

Il est également prévu que les 11 Marocains visiteront «plusieurs villes comme Haïfa et Jérusalem, et se rendront dans les lieux saints islamiques». La délégation marocaine se réunira aussi avec des «étudiants israéliens participant à un cours pour enseigner la langue juive marocaine parlée».

Sur Twitter, le journaliste et analyste politique Shimon Aran a affirmé sur son compte que la délégation marocaine représentant les différentes «franges de la société» marocaine, a visité dimanche, le musée  «Yad Vashem» dans Al Qods occupée.

D’autres délégations se sont rendues à Israël

Commentant la visite, Daoud Shihab, responsable du bureau d'information du mouvement «Jihad islamique en Palestine» (JIP), une organisation armée palestinienne luttant contre l’occupation israélienne, a déclaré sur son compte Twitter que la «visite de la délégation marocaine est un coup de poignard aux martyrs et une récompense pour leur meurtrier». Le responsable a même affirmé que ces Marocains «ne représente pas le Maroc».

Daoud Shihab a également appelé les Marocains à «exposer et dénoncer cette délégation» et les Palestiniens à «empêcher cette délégation de visiter la mosquée Al-Aqsa ou n'importe quel monument à Al Qods».

Israël tente par divers moyens médiatiques et politiques, publiquement et clandestinement, d’entraver les campagnes de boycott la visant. Dans ce contexte, le ministère israélien des Affaires étrangères organise régulièrement plusieurs voyages à Tel Aviv au profit de journalistes et d’intellectuels arabes.

Ce n'est pas la première fois qu'une délégation de Marocains visite l'État hébreu. Plusieurs délégations s’étaient rendues à Israël au grand dam du rejet populaire et des activistes anti-normalisation avec l’occupant israélien. Ces derniers vont même jusqu’à appeler à poursuivre en justice les Marocains qui se rendent à Israël.

L’annonce de cette nouvelle visite ne manquera pas donc d’irriter encore une fois les activistes et les défenseurs marocains de la cause palestinienne et relancer probablement le débat sur la proposition de loi contre la normalisation avec l’Etat hébreu.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com