Menu

Sciences Publié

Paléontologie : Le plus petit des Spinosaurus aegyptiacus vivait aussi au Maroc

Deux paléontologues italiens, Simone Maganuco et Cristiano Dal Sasso, ont rendu publique mercredi une étude des plus surprenantes. Ils affirment qu’un spécimen plus petit des spinosaurus aegyptiacus, considérés comme les plus grands dinosaures théropodes découverts, a aussi vécu au Maroc.

Temps de lecture: 4'
Comparaison entre le grand Spinosaurus aegyptiacus et le plus petit des Spinosaurus aegyptiacus, les deux ayant été découverts dans les Kem Kem. / Ph. G. Bindellini - La Repubblica

Spinosaurus aegyptiacus, une espèce de dinosaure découverte au Maroc en 2013 lors de fouilles à Kem Kem (Drâa-Tafilalet), à la frontière entre le Maroc et l’Algérie, a encore des secrets à révéler. Mercredi, Simone Maganuco et Cristiano Dal Sasso, deux paléontologues italiens, ont rendu publique une étude sur le plus petit des plus grands dinosaures théropodes découverts au Maroc.

Avec ses 1,78 mètres de long, le spécimen atteindrait à peine la taille de la tête d’un Spinosaurus aegyptiacus adulte, indiquent les deux chercheurs dans leur étude publiée mercredi dans le magazine PeerJ. Une découverte rendue possible par celle d’«une petite griffe du pied» de ce spécimen, longue de seulement 21 millimètres.

Cette griffe aurait été retrouvée au Maroc en 1999 mais serait restée inexploitée dans les collections paléontologiques du Muséum d’histoire naturelle de Milan, jusqu’à la découverte, en 2014, d’un squelette de Spinosaurus aegyptiacus avec une patte droite presque complète qui a permis à Maganuco et Dal Sasso d’établir une comparaison.

La petite griffe de ce spécimen, longue de seulement 21 millimètres./ Ph. G. Bindellini - RepubblicaLa petite griffe de ce spécimen, longue de seulement 21 millimètres./ Ph. G. Bindellini - Repubblica

«Le plus petit spécimen rapporté jusqu'à aujourd'hui»

«Nous décrivons une phalange unguéale (relative à l’ongle, ndlr) presque complète, découverte dans les lits de Kem Kem (Cénomanien) de la région de Tafilalet, au sud-est du Maroc. L’os est symétrique, pointu, bas, allongé et presque plat en aspect latéral», soulignent les deux paléontologues. 

«Cette morphologie particulière permet de renvoyer le spécimen au plus petit individu connu du genre Spinosaurus. L’os appartient à un individu juvénile précoce et est proportionnellement identique à l’unguéale d’un grand squelette partiel récemment trouvé, suggérant une croissance isométrique pour cette partie du pied et la rétention d’adaptations locomotrices particulières pendant toute la durée de vie.»

Maganuco et Dal Sasso

L’étude rappelle aussi qu’au cours des dernières décennies, plusieurs vestiges de théropodes ont été signalés au milieu du Crétacé d’Afrique du Nord. La plupart ont été rapportés aux abélisauridés et aux tétanuranes basaux, de taille moyenne à grande. 

«En mai 1999, le Muséum d’histoire naturelle de Milan, en collaboration avec le Service géologique du Maroc et avec le soutien logistique de Giovanni Pasini, a effectué une expédition paléontologique dans la partie sud de la province d’Errachidia au Maroc, axée sur la faune invertébrée», poursuit l’étude. Celle-ci précise que des prospections ont été effectuées dans la région de Tafilalet, près d’Erfoud, et que parmi les découvertes de fossiles figurait une patte presque complète, très petite, unguéale. Cette dernière a été trouvée par Giovanni Pasini au sud d’Erfoud, entre les villages de Taouz et Begaa. 

Le fossile a été découvert par Giovanni Pasini au sud d'Erfoud, entre les villages de Taouz et Begaa. / Ph. Etude Maganuco et Dal Sasso.Le fossile a été découvert par Giovanni Pasini au sud d'Erfoud, entre les villages de Taouz et Begaa. / Ph. Etude Maganuco et Dal Sasso.

Ce spécimen serait resté inaperçu dans la collection paléontologique des vertébrés du muséum de Milan. Il aurait fallu attendre la découverte récente d’un nouveau squelette partiel du Spinosaurus aegyptiacus, qui préserve une patte droite presque complète avec une morphologie singulière, pour faire le lien, poursuivent Maganuco et Dal Sasso.

«Les similitudes frappantes avec les pattes unguéales de Spinosaurus nous ont permis de référer le spécimen isolé à ce genre, dont il représente le plus petit spécimen rapporté jusqu’à aujourd’hui. Ce fait est encore plus remarquable, compte tenu de la taille dramatique atteinte par certains grands spécimens de Spinosaurus, qui sont probablement les plus longs et parmi les plus grands dinosaures théropodes jamais trouvés.»

Maganuco et Dal Sasso

Il aurait fallu attendre la découverte récente d'un nouveau squelette partiel du Spinosaurus aegyptiacus qui préserve une patte droite presque complète avec une morphologie singulière pour faire le lien. / Ph. G. Bindellini - RepubblicaIl aurait fallu attendre la découverte récente d'un nouveau squelette partiel du Spinosaurus aegyptiacus qui préserve une patte droite presque complète avec une morphologie singulière pour faire le lien. / Ph. G. Bindellini - RepubblicaIl aurait fallu attendre la découverte récente d'un nouveau squelette partiel du Spinosaurus aegyptiacus qui préserve une patte droite presque complète avec une morphologie singulière pour faire le lien. / Ph. G. Bindellini - La Repubblica

Un plus petit Spinosaurus qui mesurerait 3,56 mètres

Catalogué sous le nom MSNM V6894, le spécimen «améliore les connaissances sur le squelette appendiculaire des théropodes spinosauridés des lits de Kem Kem (Crétacé supérieur du Maroc) publiées par l’étude datant 2014 et corédigée par plusieurs experts, dont le paléontologue Nizar Ibrahim.

L’étude des deux chercheurs précise aussi que les phalanges pédales unguéales de Spinosaurus se seraient agrandies avec l’isométrie et documente le plus petit individu référent au Spinosaurus, un genre habituellement décrit comme le dinosaure théropode le plus long, sinon le plus grand. L’occasion de préciser que le fossile se rapporterait à «un animal juvénile précoce de 1,78 m de long, soit la moitié de la longueur estimée du plus petit Spinosaurus découvert à ce jour». Le plus petit Spinosaurus mesurerait donc 3,56 mètres.

La minuscule griffe du petit Spinosaurus indique aussi que cette espèce présentait les mêmes adaptations locomotrices observées chez les grands individus de sa famille, conclut l’étude.

Les plus importants spécimens de Spinosaurus : le petit MSNM V6894, documenté par le nouveau fossile, le CCSF neotype-KK18888 (publié en 2014) et le plus grand spécimen connu MSNM V4047 (museau, publié en 2005), par rapport à un homme. / Ph. M. Auditore e Prehistoric Minds -  RepubblicaLes plus importants spécimens de Spinosaurus : le petit MSNM V6894, documenté par le nouveau fossile, le CCSF neotype-KK18888 (publié en 2014) et le plus grand spécimen connu MSNM V4047 (museau, publié en 2005), par rapport à un homme. / Ph. M. Auditore e Prehistoric Minds - Repubblica

Avec une taille pouvant atteindre 19 mètres et un poids de 20 tonnes, le Spinosaurus obtient incontestablement le statut de plus grand prédateur de tous les temps, au détriment du Tyrannosaurus rex. L’espèce vivait en Afrique du Nord il y a environ 95 millions d’années. La première description de cet animal avait été faite en 1915 par le paléontologue allemand Ernst Freiherr Stromer von Reichenbach, qui avait découvert des restes fossilisés de ce dinosaure dans le Sahara égyptien.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com