Menu

Média Publié

Santé+ Magazine, le magazine créé par Othman Kabbaj épinglé par Le Monde

Les Décodeurs du quotidien Le Monde ont consacré un article à la publication Santé+ Magazine, dont ils pointent ’ la «mal-information». Des allégations vivement contestées par le directeur de publication, Othman Kabbaj.

Temps de lecture: 2'
Santé+ Magazine, le magazine créé par le Marocain Othman Kabbaj, se fait descendre par Le Monde. / Ph. Capture d'écran

Les Décodeurs du quotidien Le Monde ont consacré un article au site Santé+ Magazine, créé par le Marocain Othman Kabbaj. «Ce média se caractérise par une pratique de la ‘mal-information’ en matière de santé», s’inquiète le journal français, soulignant qu’il «diffuse régulièrement des affirmations fausses ou déformées, sans réel souci de vérification».

Pour argumenter, la même source avance plusieurs preuves sur la non fiabilité de ce site – qui rassemble tout de même près de 7,6 millions d’abonnés sur Facebook. En premier lieu, les auteurs des articles n’utilisent que des pseudonymes, tels que Jad Therapeute et Noam Therapie. Des publications «erronées» seraient publiées sur le site, sans se soucier de vérifier l’information auprès de spécialistes et experts scientifiques. Un article affirme par exemple qu’un fruit existerait pour combattre le cancer ou bien que la chimiothérapie ne marcherait pas.

De plus, écrit Le Monde, le média a tendance à traiter l’information de manière sensationnaliste pour que ses articles deviennent rapidement viraux sur les réseaux sociaux (la manière d’illustrer, de titrer et d’expliquer les faits). Exemple : «Le mélange de bicarbonate de soude et de miel peut changer votre vie pour toujours».

«Quant aux sources, elles sont souvent citées de manière lapidaire ou approximative – quand elles le sont – sans que jamais le site fasse appel à des recherches propres ou des analyses extérieures pour éclairer son propos», ajoute la même source. «Toutefois, rien dans le contenu du site ne fait apparaître une telle collaboration avec des spécialistes. Aucun nom ni aucune référence ne sont donnés pour accréditer l’idée que les articles seraient cautionnés par des experts», souligne également Le Monde.

Droit de réponse

Othman Kabbaj, directeur de publication de Santé+ Magazine, contacté par Yabiladi, a transmis une copie de son droit de réponse adressé à Louis Dreyfus, directeur de publication du quotidien Le Monde, dans lequel il «conteste vivement» de nombreux faits avancés dans l’article des Décodeurs. Ainsi, concernant la charte éditoriale de Santé+ Magazine, il affirme que les publications sont «un complément de la médecine conventionnelle» et que «nous ne sommes pas un site scientifique, et nous ne prétendons pas l’être». Par ailleurs, «notre charte éditoriale suit des règles très strictes avant publication : vérification de l’information, validité de la véracité des sujets exposés par des études scientifiques et empiriques, contre-indications et mises en garde», ajoute le responsable.

La majorité des articles sont «sourcés à partir de la bibliothèque internationale ‘NCBI.gov’ qui regroupe toutes les publications scientifiques au sein de la bibliothèque nationale américaine». Les rédacteurs complètent ensuite ces articles «en s’appuyant sur des interviews d’experts», précise le directeur de publication.

Enfin, concernant les titres sensationnalistes, Othman Kabbaj se défend en déclarant : «Nous créons des titres qui vont susciter l’intérêt du lecteur comme beaucoup de médias sur le web. Ces techniques ne sont pas interdites, elles sont même monnaie courante sur les réseaux sociaux et font partie de notre identité.» Il justifie enfin l’utilisation de pseudos chez les rédacteurs par un souci de préservation de leur «anonymat».

Article modifié le 29.05.2018 à 23h45

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com